Obsèques de Gabriel Kyungu : la Présidence abandonne Dia Onken et Lumbu Maloba à Kinshasa !

Charles Dia Onken-a-Mbel  et Protais Lumbu Maloba, deux des 13 parlementaires et fondateurs historiques de l’UDPS, en vie à Kinshasa, ne s’inclineront pas devant la dépouille de leur illustre collègue, Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza, décédé le 21 août en Angola dont  le corps a été rapatrié mercredi dernier à Lubumbashi. Les démarches entreprises auprès de la Présidence de la République pour faciliter leur déplacement pour la capitale du Haut-Katanga afin de rendre un dernier hommage à « Baba » n’ont pas trouvé écho. A la place, ils ont organisé une messe d’action de grâce en sa mémoire, hier jeudi 26 août, à la Paroisse Notre Dame de Fatima.

« Notre collègue Antoine Gabriel Kyungu, avec lequel nous avions été ensemble dans le geôle parce que nous combattions Mobutu et son système, est décédé. Nous avions cru que nous allions être aussi à Lubumbashi, malheureusement non. Nous avons appris que tant de personnes y ont été amenées. Mais Charles Dia et moi, membres des  13 parlementaires en vie ici à Kinshasa, malgré le fait que notre ami Paul Kapita, à Liège, est entré en contact avec la Présidence de la République, pour qu’on puisse nous faciliter aussi le voyage, rien n’a été fait« , s’est plaint Lumbu Maloba.

Il ajoute, amer : « On continue toujours à nous ignorer, alors que nous pensons que nous devrions toujours être très proches en tant que Fondateurs. Autant nous avions été aux obsèques d’Etienne Tshisekedi, autant nous aurions voulu être aux funérailles de Gabriel. Mais comme nous ne sommes pas là-bas, nous avons organisé cette messe pour que nous puissions nous retrouver avec nos enfants… « , explique Lumbu Maloba.

« L’UDPS, ce n’est pas que les années 2020 »

Pour cet avocat, « l’Udps doit se réformer, on doit faire l’appel aux anciens. L’Udps, ce n’est pas seulement les années 2020, l’UDPS, c’est aussi sa création, la lutte,  les difficultés qu’ont connues ses fondateurs « , dit-il.

S’adressant au Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, Lumbu demande  de « faire appel aux anciens.  On doit songer aux fondateurs, aux co-fondateurs. On n’a pas dit qu’il faut chasser les nouveaux, non,  Félix Tshisekedi  doit faire la connexion entre les anciens et les nouveaux pour que nous puissions continuer à respecter l’idéologie de notre parti… « , s’est-il exprimé, rappelant que leur combat était  » contre les injustices, nous avions voulu le partage équitable du revenu national, nous n’avions jamais voulu qu’il y ait une oligarchie qui prend tout alors que le peuple ne gagne rien. « 

A côté de Lumbu, Charles Dia Onke-a-Mbel ne dit pas autre chose.

« Nous sommes venus ici pour faire une messe d’action de grâce pour notre collègue, Kyungu wa Kumwanza. Celui-ci est mort, normalement, on devait penser à nous pour aller nous recueillir  devant sa dépouille. Ce que les gens devraient savoir, on parle du pouvoir, de l’UDPS.  L’UDPS, ce sont les 13 Parlementaires qui l’ont créé. Nous sommes les fondateurs de l’UDPS et pères du multipartisme.  Sans les 13 Parlementaires, il n’y aurait pas eu deux partis politiques dans ce pays. Nous sommes à l’origine de la multitude de partis politiques dans ce pays. Nous sommes des fondateurs de l’UDPS, les autres sont des co-fondateurs« , a déclaré le doyen Charles Dia. 

De façon unanime, Charles Dia Onken-a-Mbel et Protais Lumbu Maloba ont salué le « courage exceptionnel » de Gabriel Kyungu wa Kumwanza. « Un homme très courageux, qui  a été de tous les combats. Il a toujours milité pour que les choses changent… Je demande aux jeunes d’avoir le même courage que  » Baba « , celui de dénoncer le mal, et se battre pour ses convictions, quoiqu’il en coûte…  » Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort