N’djili Brasserie : les habitants réclament à Fatshi l’électrification de leurs maisons

* « Pour nos besoins domestiques, nous sommes obligés de recourir à la batterie pour préparer ou suivre la télévision « , font-ils savoir.

Les habitants de « N’djili Brasserie« , faubourg périurbain de la commune urbano-rurale de N’djili, sont heureux de voir enfin la lumière jaillir dans leurs rues. Ce secteur a été choisi comme le terrain d’expérimentation du projet test d’éclairage public de l’Agence Nationale de l’Electrification et des Services Énergétiques en milieux Rural et Périurbain (ANSER). Mais tout en remerciant le Chef de l’Etat, la population lui a fait comprendre que la priorité pour ce coin de Kinshasa reste l’électricité domestique… 

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, initiateur dudit projet, s’était rendu personnellement, vendredi 6 août, la nuit tombée à N’djili Brasserie, à une trentaine de Km du Centre-ville pour vivre l’effectivité de ce projet réalisé en 45 jours par Anser en partenariat avec l’entreprise Solektra.

La phase test s’est déroulée avec succès sur un tronçon de près de 2 km sur cette artère de N’djili Brasserie éclairée par l’énergie solaire obtenue grâce aux panneaux photovoltaïques optiques. Il est prévu son extension à l’échelle nationale pour couvrir les besoins sociaux en énergie solaire afin de booster le développement des milieux ruraux et périurbains.

D’après les experts de la société Solektra, leur technologie a déjà fait ses preuves dans une dizaine des pays africains. Son directeur général, le Malien Samba Bakili, indique qu’après la signature d’un mémorandum d’entente avec l’Anser, son entreprise a réussi à faire fabriquer localement les poteaux, à former les jeunes du quartier qui les ont installés, à ramener de l’étranger les composantes de base et à installer ces lampadaires publics.

Autre présence remarquée le vendredi soir à Ndjili Brasserie, celle du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Le premier citoyen de la ville n’a pas boudé son plaisir de voir aboutir ce projet qui participe à la « réduction de poches noires, sources d’insécurité dans la capitale. »

S’adressant au Chef de l’Etat, « cette cérémonie illustre de façon significative votre souci d’améliorer les conditions des vies des Congolais« , a déclaré le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, ajoutant que « l’électrification des quartiers périphériques de Kinshasa favorise aussi l’émergence d’activités économiques. »

A la suite du Gouverneur de Kinshasa, le Directeur Général d’Anser, M. Hidesbald Chinamula, a salué l’implication personnelle du Président Félix Tshisekedi et sa détermination à améliorer la desserte en eau et en électricité dans les milieux ruraux et périurbains.

Le DG d’Anser a relevé la capitalisation des fonds, en 2020, en faveur du projet « Mwinda Epela » avec une contribution présidentielle de 5 millions de dollars américains.

Organe technique de l’Etat congolais sous tutelle du ministère des Ressources hydrauliques et Electricité, ANSER entend étendre ce projet au profit de près de 12.491 ménages couvrant 42 villages avec un Portefeuille énergétique de 1689 KWc en phase test.

Dans les prochains jours ANSER envisage aussi construire une centrale photovoltaïque à Menkao (Plateau des Bateke) et à Walungu dans le Sud Kivu. La priorité pour la population du Quartier Mikondo (N’Djili Brasserie) reste l’électricité domestique. « Depuis que je vis ici, plus de 10 ans déjà, je n’ai jamais vu l’électricité. Pour nos besoins domestiques, nous sommes obligés de recourir à la batterie pour préparer ou suivre la télévision. Nous avons été contents d’apprendre que le Président Félix Tshisekedi venait pour le lancement de l’éclairage public« , a déclaré un habitant du quartier.

Ce n’est pas tout. D’autres habitants ont fait un plaidoyer en faveur de l’amélioration de l’état des routes. Outre l’éclairage public, en effet, les habitants de ce coin reculé de la capitale réclament de l’eau, une denrée rare dans cette juridiction, mais aussi, des centres de santé et des écoles.

Ils ont salué la justesse de vue de Fatshi, « l’un des premiers dirigeants à avoir pensé à notre coin. » Ils ont également émis le vœu de voir l’exécution des travaux faire l’objet d’un suivi répétitif afin de prévenir tout dérapage.

Cette cérémonie intervient près de deux semaines après le lancement, par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, des travaux de construction du poste électrique de Kinsuka dans la périphérie Ouest de Kinshasa devant recevoir toute la production énergétique de la centrale hydroélectrique de Zongo II.

Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort