Le Sénat autorise la prorogation de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

Le Sénat vient d’autoriser pour la cinquième fois, la prorogation de l’état de siège, décrété par le chef de l’État, dans les provinces de l’Ituri et du Nord Kivu pour une durée de 15 jours. C’était au cours d’une plénière tenue en visioconférence hier mercredi 4 août, sous la présidence du sénateur Modeste Bahati Lukwebo.

 Au total, 78 sénateurs sur les 80, les élus des élus ont pris part au vote. Au cours de cette plénière virtuelle, ont voté en faveur de la prorogation de l’état de siège en Ituri et dans la province du Nord Kivu.

Comme à l’Assemblée nationale, cette proposition de loi, initiée par le Gouvernement, a fait l’objet un vif débat à la chambre haute du Parlement. Plusieurs sénateurs ont émis le vœu de voir le Gouvernement de la République faire, au préalable, une évaluation de l’état de siège, décrété par le président de la République depuis près de quatre-vingts dix jours dans ces deux provinces avant de procéder à une énième prorogation.

Contrairement à ce qui se raconte au niveau institutionnel, ces sénateurs disent détenir des informations des populations sur place qui indiquent que la situation sécuritaire n’évolue pas dans le Nord-Kivu et l’Ituri, malgré l’état de siège.

Ils soutiennent que les populations civiles continuent d’être lâchement tuées, malgré l’État de siège et la nomination des gouverneurs militaires.

Après débat, la plénière a retenu d’écouter, l’un après l’autre, les membres du Gouvernement, concernés par la question de l’insécurité dans ces deux provinces, dans une commission spéciale. Il a été décidé que le rapport de cette commission, dite spéciale, soit présentée à la prochaine plénière.

Cette prolongation de l’État de siège s’est déroulée dans un climat de tension, hier mardi 3 août dernier, à l’Assemblée nationale. Le caucus des élus ces deux provinces ont exigé qu’une évaluation soit faite avant de procéder à la prolongation.

Après un huis clos de plus de trois heures, institué par le bureau de la chambre basse du Parlement, les élus de l’Ituri et du Nord-Kivu ont enfin accepté d’autoriser la prorogation de l’état de siège. Le bureau les a rassurés que l’évaluation sera bel et bien faite incessamment.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort