L’achat des bouteilles en plastique usées par Ok Plast contribue à l’assainissement de la ville de Kinshasa

* L’installation des usines de compactage de ces déchets est, cependant, bloquée suite à un conflit foncier, dénonce Jérôme Sekana

« Kintoko », une branche de la société « OK Plast » s’est lancée depuis près de  quatre mois, dans l’achat de bouteilles en plastique déjà utilisées, qu’on retrouve quasiment dans tous les coins et recoins de la ville de Kinshasa.  Au cours d’une visite guidée organisée le vendredi dernier, à l’attention des professionnels des médias, « Kintoko » a démontré sa contribution  dans l’opération « Kin Bopeto » (entendez Kinshasa-propre), lancée par le gouverneur Gentiny Ngobila, et aussi quelques difficultés rencontrées, notamment en ce qui concerne l’implantation des centres de compactage.

« Ce projet est tellement bénéfique pour l’environnement.  C’est ainsi que nous au niveau de OK Plast, avons eu l’idée d’investir dans l’environnement parce que nos rivières sont pleines, nos rues sont polluées, entre autres, par des bouteilles en plastique.  Or, ces emballages non-biodégradables sont recyclables, elles détériorent l’environnement. C’est ainsi que nous avons investi dans une très grande usine, de très grande capacité, la deuxième en Afrique après celle qu’on trouve au Nigeria.  Cette usine aura comme tâche de transformer, de recycler les bouteilles en matières premières qu’on appelle P et T que les sociétés brassicoles et autres utilisent pour fabriquer leurs bouteilles», explique Jérôme Sekana, conseiller en communication de « Ok Plast ». 

 Il poursuit en précisant que ce projet consiste en l’achat auprès de la population des bouteilles en plastique.  « C’est-à-dire que les usagers ramassent des bouteilles en plastique et viennent les vendre au niveau de nos containers déployés presque partout à Kinshasa.  Pour l’instant, nous en comptons 22 dans la capitale et comptons implanter d’autres containers pour atteindre le nombre de 100.  Et à travers les 22 containers, nous achetons actuellement, 20 tonnes de bouteilles en plastique par jour.  Nous avons l’objectif d’atteindre 50 tonnes de bouteilles par jour.  Un Kilo revient à 100 FC. »

«Ces bouteilles en plastique constituent la matière première que nous allons traiter dans notre usine érigée sur l’avenue des Poids lourds.  Et nous devons emmagasiner des quantités importantes de ces matières premières. Au niveau de cette usine, pour que nous puissions avoir des matières premières de qualité, il faut nécessairement qu’il y ait un travail en amont.  Voilà pourquoi nous avons besoin de centres de compactage, des endroits où nous construisons des hangars, nous y plaçons des machines où lorsque l’on collecte les bouteilles en plastique au niveau des containers, on les achemine dans ces centres pour être compactées en vue d’en faire un paquet.  Et c’est  ce paquet que nous allons amener à l’usine pour être transformé en P et T

Pour le moment, le problème se pose au niveau de nos centres de compactage.  Ils sont quatre au total.  Non loin de la place Echangeur et encore un peu plus loin vers N’Sele, Kintoko a bénéficié de deux endroits de la part de la Ville.   Ces endroits ne sont pas des propriétés privées mais des emprises publiques, c’est-à-dire des terrains appartenant à la ville ou à l’Etat. «Curieusement, dénonce Jérôme Sekana, nous avons été menacés, déguerpis de force et c’est ça qui fait que le projet connaisse un retard à ce jour.  Demain le gouverneur de la Ville va descendre non loin de l’Echangeur de Limete pour nous installer parce que c’est une emprise publique. Et de la même façon, nous allons occuper les quatre endroits prévus pour les centres de compactage. »

FER DE LANCE DE L’OPERATION « KIN-BOPETO »

Le projet Kintoko de Ok Plast, c’est le fer de lance de l’opération  «Kin-Bopeto» que le gouverneur Gentiny Ngobila a mise sur pied.  C’est le premier partenaire de la ville de Kinshasa en matière d’environnement, qui a l’ambition de débarrasser la ville de toutes ces bouteilles en plastique qui jonchent partout, en rendant la ville propre et en donnant aussi de l’argent aux jeunes vendeurs qui en manquent.  La grande usine de transformation des bouteilles plastiques en P et T sera inaugurée par le chef de l’Etat au mois de décembre prochain, ont annoncé les responsables de OK Plast.   Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort