États généraux de l’ESU : Les universités et instituts supérieurs du Nord et Sud Kivu sensibilisés

Les préparatifs des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire ( ESU) se poursuivent. Après Kinshasa, la cordination chargée d’organiser ces assises ( EGESU-RDC 2021) a sensibilisé les universités et instituts supérieurs des provinces du Nord Kivu et du Sud Kivu.

Cette étape de la sensibilisation des établissements de l’ESU dans ces deux provinces est menée par le professeur Michel Bisa, membre du comité d’organisation des EGESU-RDC 2021 et par le professeur Sylvestre Munyanga Mukongo, recteur de l’Université de Goma.

Il ont sensibilisé tous les recteurs et directeurs généraux des établissements de l’ESU du Nord et Sud Kivu, les membres des comités de gestion, les représentants des étudiants, de la Fédération des Entreprises du Congo ( FEC), les syndicats et les mouvements citoyens de la partie Est du pays.

« Le comité d’organisation des états généraux de l’ESU-RDC-2021 continue de mobiliser les parties prenantes, de les écouter attentivement et de noter scrupuleusement les diagnostics faits à propos du système éducatif au supérieur ainsi que des suggestions allant dans le sens de la requalification, redressement et innovation de l’ESU-RDC », a confié le Professeur Michel Bisa Kibul à la presse.

Dans les recommandations, les chefs d’établissements rencontrés ont
proposé comment implémenter efficacement le LMD dans le contexte local et comment lutter contre les antivaleurs et l’improductivité.

Pour le professeur Michel Bisa Kibul, les travaux des états généraux de l’ESU se présentent comme un état d’urgence éducative et scientifique avec pour ambition de mettre fin à la crise multiforme qui caractérise le système éducatif et scientifique congolais.

« Ce combat de changement des gouvernementalités à l’ESU RDC est particulier
Sa méthodologie est inédite, holistique, systémique et globale. Pour la première fois, de 1885 à 2021, une réforme de service public va partir des besoins locaux, exprimés par les acteurs locaux et ceux de la diaspora pour une université de la société, dans la RDC et pour la Société.Toutes les parties prenantes sont consultées, mobilisées et leurs avis pris en compte », a ajouté ce professeur à l’Université Panafricaine de bonne gouvernance et innovations( UPGI).

Durant ces rencontres de sensibilisation, les Congolais issus de toutes les tendances politiques, des institutions publiques et privées, se sont prononcés en faveur de ces assises.

Rappelons que les états généraux de la presse se tiendront sauf imprévu du 6 au 10 septembre prochain. Il a été initié, bien avant la ténue de ces assises, une campagne de sensibilisation à l’attention des établissements de l’ ensemble du territoire national.

Orly-Darel Ngiambukulu

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort