Albert Fabrice Puela appelle à plus de mobilisation

* Par ailleurs, ce digne fils Yombe plaide pour la modernisation de ce creuset de formation qui avait accueilli Joseph Kasa Vubu, Joseph Albert Malula, Lomami Tshibamba…

1920-2020, le Petit Séminaire de Mbata-Kiela, a totalisé un siècle d’existence.   » La célébration du centenaire du Petit Séminaire de Mbata- Kiela revêt une dimension nationale et même internationale qui mérite l’implication de tous pour sa réussite « . C’est par ces mots que le ministre des Droits humains, Albert Fabrice Puela a ouvert le webinaire organisé à Kinshasa par un réseau international des anciens de cette moule de formation de l’élite du pays.

Digne fils du pays Yombe, Albert Fabrice Puela, s’exprimant à l’occasion du premier webinaire préparatif des festivités du centenaire du Petit Séminaire de Mbata-Kiela, a plaidé pour la modernisation de ce creuset de formation qui a accueilli plusieurs têtes couronnées de l’élite du pays. Il s’agit, entre autres, de Joseph Kasa Vubu, premier Président de la RD Congo, Joseph Albert  Malula, premier cardinal congolais. S’ajoutent à ceux là, Paul Lomami Tshibamba, premier écrivain congolais et Albert Ndele, le tout premier gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC).

Dans sa double casquette d’ancien membre de ce prestigieux Alma mater du Mayombe et de notable de la province du Kongo Central, Albert Fabrice Puela appelle à plus de mobilisation pour donner beaucoup plus de relief à la solennité du centenaire du Petit Séminaire de Mbata-Kiela. Selon lui, la contribution matérielle et financière de chaque fils du pays, sera d’un apport réel dans la résolution de vrais problèmes liés, notamment, au fonctionnement du Petit séminaire de Mbata-Kiela.

LES DEUX DEFIS MAJEURS A RELEVER

  » À côté des célébrations, ce centenaire est aussi l’occasion de s’interroger sur les nombreux problèmes auxquels fait face notre alma mater. Qu’il me soit permis de relever deux défis majeurs : à savoir : le délabrement de la route qui mène vers ce site de formation et son électrification. Chacun, selon la mesure de ses moyens et l’élan de son cœur, est tenu de se pencher dessus en vue de rendre plus moderne cette grande cité de savoir qu’est le Petit Séminaire de Mbata-Kiela« , a exhorté Albert Fabrice Puela.

Cet appel du patron des Droits humains a donc rencontré  les vœux plusieurs formulés, des gestionnaires de cette école de renommée nationale et internationale. « Les infrastructures de cette école qui a donné à l’Église catholique  et à la nation, des cadres dignes de ce nom, ont besoin d’être maintenues et réhabilitées… Les réfections sont multiples « , a déclaré pour sa part, l’abbé Alain Malundama, actuel Recteur du Petit Séminaire.

 » Nous en appelons à la bonne volonté, à la générosité, à l’engagement réel et concret des hommes politiques de notre pays, de la province, des anciens de Mbata-Kiela, de tous les fidèles du diocèse de Boma pour revêtir Mbata-Kiela de sa plus belle robe « , a-il renchéri.

 Fondé par les missionnaires scheutistes en 1920, le Petit Séminaire de Mbata-Kiela est passé sous la gestion du diocèse de Boma pour lequel il tient lieu de  » pépinière des vocations sacerdotales « . La célébration officielle du centenaire de Mbata-Kiela aura lieu le dimanche 3 octobre 2021. Le programme de la célébration de ce centenaire prévoit une  messe solennelle que présidera le nouvel évêque de Boma, Mgr José Mbimbi Mbamba ainsi que plusieurs  activités culturelles et sportives.

Ainsi, pour toute information supplémentaire et pour soutenir les projets de la réhabilitation des infrastructures de ce haut lieu de formation intégrale, le comité organisateur a crée une sorte de guichet unique de perception, aux coordonnées: cmbatakiela2020@gmail.com,  +243 9 731 964 87 et +243 89 308 61 42 pour le porte-monnaie électronique.  Grevisse KABREL

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort