Un collectif de députés nationaux soutient la démarche du ministre Jean-Marie Kalumba

Un groupe de députés nationaux soutient la démarche du ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma, visant le « Juste prix » sur  le marché congolais.

Réunis au sein du Collectif des parlementaires pour l’action sociale, ces élus se sont entretenus samedi 10 juillet avec le patron de l’Economie nationale, sur  l’effectivité de  la baisse des prix des vivres frais importés sur le marché, telle qu’annoncé lors de la neuvième réunion du Conseil des ministres.

Ces entretiens ont permis aux hôtes de Jean-Marie Kalumba de recevoir des explications claires  sur le « combat » que ce dernier mène depuis sa prise des fonctions pour protéger les consommateurs congolais et faire respecter les textes légaux relatifs à la structure des prix des produits sur le marché. 

A l’entendre, le travail réalisé par des experts du ministère et les discussions avec les importateurs révèlent qu’au moins 36 éléments  ont été incorporés injustement par  les opérateurs économiques dans leurs structures des prix pour justifier la surfacturation sur le marché.

Un comportement que condamnent  les députés qui ont aussi évoqué la question sur la baisse du coût du billet d’avion. « Nous voulons soutenir la dynamique enclenchée par le ministre de l’économie, par rapport au prix du billet d’avion à l’intérieur du pays et aussi, par rapport aux prix des produits surgelés. Nous nous inquiétions du retard pris dans l’application des mesures gouvernementales prises à ce sujet. Nous sommes contents qu’il nous dise que le processus continue et que bientôt, il y aurait signature des accords interministériels« , a déclaré à Forum des As, le député Simon-Pierre Iyanano, au sortir de l’audience avec le ministre de l’Economie nationale.

Cependant, le Collectif des  parlementaires pour l’action sociale invite le gouvernement et les opérateurs économiques à respecter la législation en matière de fixation des prix.

« Nous tenons à renouveler notre détermination comme représentant du peuple pour que les prix payés par les Congolais, notamment pour les billets d’avion et les produits de grande consommation importés soient justes et  conformes à la structure légale« ,  a-t-il poursuivi.

La CVM, la LMC et la DGM confirment…

Citées par les opérateurs économiques d’intervenir dans la  surcharge des structures des prix des produits surgelés, la Congolaise des voies maritimes (CVM), les Lignes maritimes congolaises (LMC)  et la Direction générale des migrations (DGM) avaient  décliné toute responsabilité. Les responsables de ces entreprises et services publics de l’Etat l’ont dit à l’issue d’une rencontre avec le ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba. Ils ont  rejeté les données fournies par les importateurs pour justifier l’exagération des prix de ces produits de grande consommation sur le marché.

Les interlocuteurs de Jean-Marie Kalumba ont  même  affirmé qu’ils ne perçoivent aucune taxe sur les marchandises. Aussi, ont-ils déclaré avoir été étonnés de retrouver les noms de leurs services repris sur la liste des 36 éléments irréguliers insérés dans  les structures de prix des importateurs et finalement, élagués par  le  ministre de l’Economie.

Face à la résistance des opérateurs économiques, le ministre Jean-Marie Kalumba Yumba affirme qu’il ne va pas baisser les bras. Bien au contraire, le patron de l’Economie nationale promet de poursuivre un travail de toilettage des structures des prix dans tous les secteurs pour assurer le respect du « Juste prix » et protéger le consommateur congolais.

Mathy MUSAU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort