Rémy Musungay à jamais marqué par un geste du prélat

Dans une attitude de prière, je m’incline avec profonde déférence et consternation devant la mémoire de papa cardinal Laurent Monsengwo Pasinya que j’ai vu pour la première fois en 1960, lorsque j’étais à l’école primaire à Kabwe St Jean-Baptiste. Il était au Grand Séminaire de Kabwe à ce moment-là. Je le voyais avec ses collègues de promotion, notamment Mukenge Bantu Paul et d’autres aussi comme Oscar Dimweni. J’ai vu pour la première fois le grand philosophe à ce moment où il n’était pas encore ordonné prêtre.

Comme témoignage, je voudrais avec beaucoup de reconnaissance, me rappeler qu’en 2005 j’avais une préoccupation qui me gênait beaucoup. Je suis allé voir le secrétaire général de la CENCO, à l’époque l’abbé Santedi. J’ai échangé avec lui et tenant compte de l’importance de la question, il se référé directement au Cardinal. Et ce dernier m’a invité sur place au Centre Interdiocésain. Papa Monsengwo a trouvé une solution tranquillisante pour moi et je suis resté marqué par ce geste que je considère comme étant l’une de ses meilleures œuvres qui aujourd’hui se trouve dans son escarcelle qu’il emmène vers le Seigneur, Dieu Créateur Tout Puissant, afin qu’il lui accorde une place de choix dans son royaume céleste.

Pr Rémy Musungayi Bampale

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort