Qui menace les chefs des confessions religieuses?

Dans une déclaration à la presse le vendredi 23 juillet, les chefs des confessions religieuses dénoncent « des pressions, des intimidations et des menaces au moment où ils doivent désigner leurs délégués à la CENI« .

Mais ces menaces et intimidations n’entament pas la détermination de ces chefs religieux de ne céder à aucune tentative de perturbation du processus électoral, lequel, insistent-ils, doit obligatoirement inaugurer une nouvelle ère des élections mieux organisées pour l’alternance démocratique en 2023.

Les chefs des confessions religieuses mettent en garde toutes ces personnalités, du reste identifiées à leur niveau, et appellent le peuple congolais à se mobiliser et à accompagner le processus électoral,  soumis à l’exigence d’être crédible, transparent, inclusif et apaisé.          DK

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort