« Ndunda!..», ces drôles de surnoms kinois

«Ndunda eleki», «Avocat yangoyo eleki», «Ngayi ngayi matembele», «bibende nazo somba »… Dans différentes rues de Kinshasa, il n’est pas rare d’entendre ce genre de cris.

Femmes de tout âge bassin sur la tête, jeunes, tous ces commerçants ambulants qui vendent qui des légumes, qui des fruits, annoncent les produits qu’ils vendent et font leurs publicités en répétant indéfiniment le nom de celui-ci ou du service qu’ils proposent, d’un ton un peu chantant et dans une formule incitative à l’achat.

Et du fond de sa chambre à coucher, de son salon ou de derrière son enclos, on les entend très clairement.

Intéressé? On les appelle alors. Par quel nom ou surnom?

Ndunda ! Ngayi ngayi !

Dans tous les cas, par la dénomination de la marchandise proposée.

…Ils s’arrêtent,  reviennent sur leurs pas si elles ou ils étaient déjà passés, et l’achat a lieu.

Il est certain que ces surnoms n’ont cours que  sur le lieu et durant les heures de boulot. Il est peu probable que là où ces personnes résident, ce surnom soit d’application!

Cheik FITA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort