Muzito appelle les communicateurs de son parti à combattre les idées et non les individus

Nouvel Elan, le parti politique d’Adolphe Muzito,  a lancé le séminaire de formation à l’intention de ses communicateurs.

Il les convie à combattre les idées et non les individus.

En organisant ce séminaire, ce parti politique membre de Lamuka tient  à aligner des communicateurs qui ne versent pas dans les injures. Il s’agit de mettre en place plutôt des communicateurs qui développent une rhétorique  républicaine, en phase avec le développement et  l’idéologie de ce label  parti politique.

L’ancien Premier ministre a exhorté ses futurs porte-voix,  à ne pas combattre la personne de Félix Tshisekedi, mais à attaquer plutôt ses idées si jamais elles s’avèrent antisociales.

«Il y a un principe qui dit que les vraies personnes parlent des idées, de la philosophie du pays. Des idées pour dire par exemple que ce pays est dans tel état, et nous devons faire telle chose pour que ça s’améliore. Et le peuple écoute et dit que celui-ci connaît et celui-là ne connaît pas. Il (le peuple ndlr) soutient quelqu’un pour ses idées et il le combat aussi pour ses idées.. Il ne faut pas soutenir la personne de Félix Tshisekedi, il ne faut pas combattre la personne de Tshisekedi, c’est votre frère. Il faut soutenir ses idées, combattre ses idées si elles sont mauvaises», a déclaré Adolphe Muzito.

Pour étayer son argumentaire, Adolphe Muzito a rappelé feu Joseph Mobutu, l’ancien président de la RDC (Zaïre à l’époque). D’après lui, les politiciens combattaient sa personne en lieu et place de combattre son système dictatorial.

 Il a insisté sur la nécessité de tenir compte du contrat social dans la gestion de la respublica. Pour cet opposant, il est plus qu’important que les politiciens tiennent compte de véritables enjeux auxquels le pays le confronté.

Il s’agit donc de ces enjeux-là dont il doit être question dans les interventions des communicateurs de Nouvel Elan. Et non des injures et égarements, comme on l’observe présentement dans la presse congolaise.

Adolphe Muzito a insisté sur la nécessité de ne pas perdre de vue les vrais problèmes de la société. Il a mis un accent prononcé sur l’importance de mener des réformes profondes dans plusieurs secteurs de la  vie nationale

Parlant du développement à la base, le président du Nouvel Elan a insisté sur l’importance de la rétrocession aux provinces en particulier et de l’application de la loi sur la décentralisation en général.

Plusieurs autres questions seront abordées au cours de ce séminaire. Les participants se pencheront principalement sur des questions qui touchent aux aspects socio-économiques et politiques.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort