L’UNFPA souligne l’impact de la covid-19 sur la santé sexuelle et reproductive

 « Les droits et les choix sont la réponse : en cas d’augmentation ou de diminution temporaire des naissances, influencer sur les taux de fécondité ne peut se faire qu’en accordant la priorité à la santé et aux droits en matière de reproduction de tous les individus », tel est le thème de la célébration le dimanche 11 juillet de la journée mondiale de la population 2021. 

A ce sujet, les professionnels des médias ont été mis en contribution par visioconférence  ce vendredi 09 juillet. A cet effet, plusieurs points   ont fait l’objet de ces  échanges. Il s’agit entre autres de la  COVID-19 et démographie, planification Familiale, droits en matière de santé sexuelle et de la reproduction ainsi que le  recensement général de la population et de l’habitation. 

A partir de lundi 12 juillet, L’UNFPA prévoit organiser plusieurs  activités  dans le cadre de cette célébration à travers le pays. Selon le programme, il y aura une journée scientifique sur l’impact de la pandémie de Covid 19 sur la santé sexuelle et reproductive avec les étudiants de certaines  universités  de Kinshasa. Aussi, les campagnes d’offres des services gratuits de PF dans la communauté à Kinshasa et dans les provinces. 

 S’exprimant à cette occasion, le Représentant Adjoint de UNFPA, Victor RAKOTO a déclaré que  la pandémie de COVID-19 a révélé les faiblesses dans les systèmes de santé à travers le monde et a causé de graves lacunes et défis dans la fourniture d’informations et de services en rapport avec la santé sexuelle et reproductive. 

Cette pandémie de la COVID19 pourrait avoir des conséquences durables sur la population à savoir la croissance démographique élevée qui pourrait entrainer l’explosion démographique de naissances et le taux de fécondité élevé, a-t-il fait remarquer.

A entendre Victor Rakoto, la réaffectation des prestataires en appui à la riposte de la COVID 19 a impacté sur les services de santé sexuelle et reproduction. A cela, il faudrait ajouter la peur des femmes et filles pour solliciter les services de santé par crainte de se faire contaminer. Mathy Musau 

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort