Le président du CA déclare :  » Tout est chantier à Ngombe-Lutete « 

 » Tout est chantier à Ngombe-Lutete : enseignement, santé, eau, électricité » a constaté le président du Conseil d’administration de l’Association des anciens de Ngombe-Lutete (ASSAN), Augustin Matuwidi. Il conduisait une délégation d’une douzaine de membres de cette association lors d’un voyage d’exploration de trois jours, du 25 au 27 juin 2021, à  Ngombe-Lutete, leur ancienne  »Alma mater ».

       De vieux bâtiments scolaires, des habitations, dortoirs et autres édifices  en décrépitude inoccupés enfouis dans une forêt de hautes herbes, de gros et vieux arbres dont la majorité de vieux manguiers encore productifs. Des vieux édifices d’une mission créée en …1884 qui cherche réhabilitation et rajeunissement. « Aujourd’hui, la mission est méconnaissable, car envahie par les herbes« , a reconnu le PCA Augustin Matuwidi

L’endroit où fut baptisé Simon Kimbangu à la rivière Tombe, les maisons des professeurs, les dortoirs des élèves, les bâtiments scolaires, la bibliothèque, le laboratoire, le réfectoire, la cuisine, la boulangerie, les terrains de football et de basket-ball, le store (stoa), le poste de santé, la salle de classe où avait étudié Simon Kimbangu, le dortoir où il logeait… sont les endroits visités  par Assan sous la direction de la cheffe de district a.i., la Rév. Dédé Mayala.

De cause à effet, en raison du vieillissement de la mission, si les herbes sont abondantes à la mission, les élèves, par contre, y sont à compter sur les bouts des doigts. Les trois écoles existantes (EP Ngombe-Lutete, Institut Nzakimuena et ITP Ngombe-Lutete) connaissent une grande déperdition scolaire. Les trois établissements scolaires comptent chacun …8 enseignants.

Dans leur rencontre avec la délégation de l’Assan, les écoles ont transmis leur message. « Nzakimwena, demande à tes anciens élèves de te rajeunir » à travers des récitals, des déclamations de poèmes, la lecture d’une quinzaine d’élèves.

La présentation succincte de trois écoles faite par le préfet des études de l’Institut Nzakimwena, Paul Manzembi, a révélé les grandes difficultés auxquelles elles font face :: effectifs très faibles, manque de matériels didactiques scolaires, de frais de fonctionnement, vols de meubles des écoles…

LA SECTION LITTERAIRE N’EXISTE PLUS

       Le constat est que la section littéraire qui faisait la fierté et la renommée de Ngombe-Lutete n’existe plus. Cela s’est fait ressentir lors de la séance de récitals, déclamations des poèmes, de lecture des élèves. En plus, certaines autres options prévues (menuiserie, mécanique et électricité) ne sont pas organisées.

       Augustin Matuwidi a salué les services rendus par les enseignants dans l’encadrement des enfants. « Ce que vous faites dans un tel milieu, c’est de l’apostolat. Mais ne vous découragez pas à continuer à encadrer cette jeunesse. Sinon, on va entretenir des kuluna« , a-t-il déclaré.

Assan a remis quelques biens à la mission : du sel, du sucre, du savon, du papier duplicateur, du matériel de bureau. Et les 17 élèves ayant participé à la séance des récitals, des déclamations ont reçu chacun un cahier et des stylos à bille.

TOUT A VIEILLI A NGOMBE-LUTETE

Au cours de la première rencontre avec la communauté de Ngombe-Lutete, le chef de la délégation de l’Assan, Augustin Matuwidi, reconnaît qu’à Ngombe-Lutete, tout est chantier. Tout est à reconstruire, à réhabiliter. Ngombe-Lutete, qui a formé plusieurs personnalités disséminées à travers le monde, mérite un rajeunissement. Un travail qui mérite la contribution de tous.  Puisque, a souligné le numéro un de l’Assan, il a fallu beaucoup de temps pour que Ngombe-Lutete atteigne cet état, il faut également beaucoup de temps pour rajeunir la mission.

       Le tableau de Ngombe-Lutete reste très sombre : tout a vieilli, délabrement très avancé des infrastructures (scolaires, ecclésiastiques, sanitaires ), travaux de finition du nouveau temple à entreprendre, disparition de l’internat, manque d’enseignants et d’élèves, menace de disparition de Ngombe-Lutete 

Face à ce tableau très sombre d’une mission plus que centenaire et qui est riche de ses nombreux enfants qu’elle a eu à former durant son ère de gloire, l’Assan a pris la décision de ne pas laisser  Ngombe-Lutete continuer de faire sa descente aux enfers sans faire quelque chose.

Pour Augustin Mtuwidi, Assan ambitionne de redonner la vie à Ngombe-Lutete pour pousser les gens à y vivre. Et conformément à sa devise « Ensemble, nous vaincrons« , le rayonnement de Ngombe-Lutete doit être réalisé avec tous.

LE TEMPS EST VENU POUR RAJEUNIR NGOMBE-LUTETE

Réhabilitation et rajeunissement, voilà deux mots qui ont motivé même la création de l’Assan. Ce qui justifie la première visite à Ngombe-Lutete de sa délégation d’une douzaine de membres qui est allée faire une sorte d’exploration de besoins à court, moyen et long termes de la mission protestante..

« Il ya un temps pour tout. Le temps est venu pour faire quelque chose pour Ngombe-Lutete. Chacun doit faire quelque chose pour le rajeunissement de Ngombe-Lutete. Nous avons le devoir de rajeunir Ngombe-Lutete. Personne ne peut pas accepter que Ngombe-Lutete disparaisse car ses enfants sont là« , a lancé l’Assan par la voix de son président.

Une détermination renforcée par les exhortations du révérend Batama Valère qui a estimé qu’avec la volonté de Dieu, on pouvait démarrer pour réhabiliter Ngombe-Lutete             Par ailleurs, l’Assan a tenu à immortaliser  sa première visite à  »Vula » en plantant 20 plantules (10 avocatiers et 10 safoutiers) au cours d’une cérémonie  » de lancement du début des activités agricoles à Ngombe-Lutete pour le compte de l’Assan en plantant symboliquement 20 plantules  » le samedi 26 juin 2021. Une œuvre que le PCA de l’Assan  souhaite voir donner des fruits qui  doivent bénéficier aux générations futures.  » Bon Dieu veille à ce que ces plantes croissent et grandissent par la grâce « , a-t-il prié.

Ont pris part à cette première visite à Vula les anciens élèves de Ngombe-Lutete : Augustin Matuwidi,  Mbaki Vengidio, ButuenaTadi, Luzolo Nelson, Kungu Kléber, Mbonga Lili, Masamba Bikola, Tusevo Castro, Nlemvo Thierry, le Rév. Batama Valère, le Dr Masukidi David-Patience.

Kléber KUNGU, de retour de Ngombe-Lutete

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort