Le Chef de l’Etat lance les travaux de construction du poste électrique 220 KV de Kinsuka

*Pour l’Ambassadeur de Chine en RDC, cet ouvrage participe à la mise en concrétisation du  «Peuple d’abord», il satisfera la consommation en électricité de 2 millions d’habitants dans les communes ouest de Kinshasa, et améliorera de manière significative la fourniture d’électricité dans l’ensemble de la capitale.

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a lancé, ce mardi, les travaux de construction du poste 220 KV et des réseaux de distribution associés dans le quartier CPA dans la périphérie Ouest de la ville de Kinshasa.

Construit par la Snel en partenariat avec l’entreprise chinoise Shanghai Electric, ce poste devrait recevoir les 150 MW produits par la centrale hydroélectrique de Zongo II dont les travaux sont complètement achevés depuis 2018.

Les travaux de construction du poste de Kinsuka devraient durer deux ans et à terme, ce poste va à coup sûr améliorer la desserte en électricité dans la ville de Kinshasa, principalement les communes de l’Ouest de la capitale.

S’exprimant pour la circonstance, le Directeur Général de la SNEL a remercié le Président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, à travers la coopération sino- congolaise, a autorisé le montage financier avec Exim Bank China pour la réalisation des travaux.

Pour Jean Bosco Kayombo, les 150 MW de Zongo II vont améliorer tant que faire se peut le réseau de distribution de Kinshasa dont les besoins sont estimés à 1260 MW alors que la desserte actuelle est de près de la moitié seulement.

A son tour, le conseiller principal du Chef de l’Etat au Collège Mines et Énergie, Ablavy Eboma, membre de l’équipe de supervision du projet a martelé sur la détermination du Président Félix Tshisekedi à favoriser et améliorer l’accès de la population à l’eau et à l’électricité.

«Après Zongo, sera autour des centrales de Kakokobola (Kwilu) et Katende (Kasai central) de connaître leurs dernières phases de transport et distribution du réseau électrique», a dit M. Eboma.

Le représentant de l’entreprise chinoise Shanghai Electric a précisé que le poste de Kinsuka sera l’un des plus grands postes électriques de Kinshasa devant couvrir le premier réseau de distribution automatisé du pays.

Ces propos ont été corroborés par l’ambassadeur de Chine en RDC, Zhu Jing, qui voit en ce projet, l’excellence des relations de coopération sino-congolaise.

Considérée comme le premier partenaire de la RDC, la Chine est, selon son ambassadeur, résolument engagée à entretenir un partenariat gagnant – gagnant avec la RDC.

Lire ci-dessous, l’intégralité de l’adresse du chef de la mission diplomatique chinoise à Kinshasa.

Didier KEBONGO

Excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo,

Honorable Président du Sénat,

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Excellences Mesdames et Messieurs membres du gouvernement;

Excellence Monsieur le Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Électricité,

Excellences Mesdames et Messieurs chefs des missions diplomatiques;

Excellence Monsieur le Gouverneur de la ville de Kinshasa,

Monsieur le Président du Conseil d’administration de la Société Nationale d’Électricité (SNEL),

Mesdames et Messieurs,

Mes Chers compatiotes, Chers amis,

C’est un grand plaisir pour moi de participer à la cérémonie du lancement des travaux de construction du Poste 220 Kilovolt de Kinsuka et des réseaux de distribution d’électricité associés. Pour ce jour tant attendu, la partie chinoise et la partie congolaise ont fait beaucoup d’efforts conjoints et surmonté de grandes difficultés causées par la pandémie COVID-19. Je tiens à adresser, en tant que représentant du gouvernement chinois, mes félicitations chaleureuses au démarrage de ce projet, et mes remerciements sincères à tous ceux qui y ont apporté leur soutien et contribution laborieuse.

Le Poste de Kinsuka, ayant la SNEL comme maître d’ouvrage, la société Shanghai Electric comme constructeur, et la EXIM BANK comme bailleur de fonds accordant le crédit acheteur à taux préférentiel, est le 1er grand projet de coopération sino-congolaise dans le domaine d’infrastructure énergétique et du bien-être de la population, depuis l’adhésion de la RDC à l’Initiative la Ceinture et la Route au début de cette année. Installation d’accompagnement de la centrale hydroélectrique Zongo II, le poste de Kinsuka, une fois construit, sera le 1er réseau automatisé de distribution d’électricité en RDC, et le plus grand et le plus sophistiqué des postes 220 KV à Kinshasa. Participant à la mise en concrétisation du  « Peuple d’abord », il satisfera la consommation en électricité de 2 millions d’habitants dans les communes ouest de Kinshasa, et améliorera de manière significative la fourniture d’électricité dans l’ensemble de la capitale.

Ce qui est plus important, le poste de Kinsuka va jouer un rôle clé dans l’interconnexion des centrales Inga et Zongo, et l’interconnexion des réseaux électriques sur les deux rives du fleuve Congo. Il va apporter non seulement une grande contribution au développement économique dans la région autour de Kinshasa, mais aussi favoriser l’intégration régionale en Afrique centrale. Je suis convaincu de voir ce projet un nouveau symbole de la coopération sino-congolaise et sino-africaine.

En Afrique, on dit « Celui qui porte la lumière ne se met pas derrière » J’espère que le projet de Kinsuka va non seulement éclairer des centaines de millier de ménages congolais, mais aussi apporter la force, la sagesse et la prospérité au peuple congolais.

Mesdames et Messieurs,

La Chine et la RDC sont partenaires stratégiques. Depuis près d’un demi-siècle, nos relations bilatérales, fondées sur l’amitié sincère, le soutien mutuel et la coopération gagnant-gagnant, ne cessent de s’approfondir, résistant aux épreuves du temps et à la mutation internationale. Cette amitié sino-congolaise s’enracine au coeur de nos deux peuples. Personne ne peut la saboter avec de l’argent. Aucune force ne peut nous séparer.

Dans la coopération avec la RDC, la Chine respecte constamment les principes suivants:

– Premièrement, consultation et négociation sur un pied d’égalité. Nous respectons toujours les points de vue et les besoins de la partie congolaise, sans imposer des conditions politiques.

– Deuxièmement, satisfaire au maximum les intérêts de la partie congolaise. Au lieu de chercher des gains exorbitants dans la coopération, la Chine ménage toujours la partie congolaise et fait souvent des concessions amicales, même de la sacrifice, dans l’intérêt à long terme de la RDC. 

– Troisièmement, engagement sans faille sur des résultats concrets. Tout le monde sait bien que la Chine tient toujours sa parole et ne fait jamais de promesse en l’air.

– Quatrièmement, la recherche de la haute qualité, pour que le gouvernement et le peuple congolais puissent bénéficier durablement de la coopération sino-congolaise.

Ces dernières années, sous le pilotage judicieux du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et du Président Xi Jinping, le partenariat stratégique sino-congolais axé sur la coopération gagnant-gagnant se porte en bonne santé. La Chine est depuis plusieurs années le premier partenaire commercial de la RDC, et un des investisseurs les plus importants dans le pays. Le démarrage du projet de Kinsuka illustre encore une fois la dynamique qui ne cesse de se renforcer dans notre partenariat. Les entreprises chinoises en RDC sont acteurs de premier plan dans notre partenariat stratégique. En les soutenants à participer au développement économique et social de la RDC, le gouvernement chinois demande aux entreprises chinoises de se porter conformément aux lois congolaises et respecter le peuple congolais. Avec le soutien du gouvernement et du peuple congolais, ils vont certainement faire plus de contribution au redressement de la RDC comme une grande puissance en Afrique.

Mesdames et Messieurs, chers amis,

Dans un monde qui connaît une grande mutation sans précédant depuis un siècle, et face aux défis communs comme la pandémie COVID-19, nous n’avons qu’un seul choix, se mettre dans la coopération et construire ensemble la communauté humaine d’avenir partagé. Il nous appartient de renforcer l’amitié traditionnelle sino-congolaise, d’approfondir notre coopération gagnant-gagnant, et d’agrandir nos intérêts communs, au bénéfice de nos deux pays et deux peuples.   

Vive la République Démocratique du Congo !

Vive l’amitié sino-congolaise !

Vive l’amitié sino-africaine!

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort