La vision du monde du Parti communiste chinois

Le voyage du centenaire du Parti communiste chinois est un chapitre glorieux de la Chine et du monde.  » Tout ce que nous avons fait est de lutter pour le bonheur du peuple, le rajeunissement de la nation et la prospérité commune du monde « . C’est en ces termes que le secrétaire général Xi Jinping a expliqué l’intention et la mission initiales des communistes chinois.

Ses cent ans d’histoire montrent pleinement que le Parti communiste chinois a toujours été un ouvrier de la paix mondiale. De la proposition des cinq principes de la coexistence pacifique à la défense du concept de sécurité mondiale commune, globale, coopérative et durable, la Chine a toujours adhéré à la voie du développement pacifique et a promis de ne jamais rechercher l’hégémonie, ni de s’étendre, de rechercher une sphère d’influence ou de s’engager dans un course aux armements.

Ses cent ans d’histoire montrent pleinement que le Parti communiste chinois a toujours contribué au développement mondial. Depuis la fondation de la Chine nouvelle il y a plus de 70 ans, en particulier depuis la réforme et l’ouverture il y a plus de 40 ans, la Chine a embrassé le monde à bras ouverts, a offert plus d’opportunités de marché, d’investissement et de croissance pour tous les pays, et a réalisé un développement commun. La contribution de la Chine à la croissance économique mondiale est d’environ 30 % depuis de nombreuses années.

Ses cent ans d’histoire montrent pleinement que le Parti communiste chinois a toujours été le défenseur de l’ordre international. Sur la base du respect des buts et principes de la Charte des Nations Unies, la Chine encourage la réforme du système de gouvernance mondiale et prend des mesures concrètes pour renforcer la coopération dans les domaines du changement climatique, de la cybersécurité et de la lutte contre le terrorisme. La Chine a annoncé qu’elle s’efforcerait d’atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060, ce qui est considéré comme  » le délai le plus court de l’histoire du monde pour atteindre l’objectif du pic à la neutralité carbone ».

Des études ont montré que depuis le début du processus d’industrialisation, moins de 20% des pays sont entrés dans les rangs des pays développés. Au cours des 50 dernières années du 20e siècle, environ 10% des économies développées  » ont pris du retard « , tandis que seulement 5% des économies en développement ont réussi à faire un bond en avant. De l’avis de nombreux chercheurs, la modernisation du tiers monde est un processus plein de turbulences et de conflits féroces.

Sous la direction du Parti communiste chinois, la construction de la modernisation de la Chine présente des caractéristiques distinctives : la modernisation d’une population immense, la modernisation de la prospérité commune de tous les peuples, la modernisation de la coordination de la civilisation matérielle et de la civilisation spirituelle, la modernisation de la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, et la modernisation de l’adoption d’une voie de développement pacifique. La pratique de la Chine a créé un miracle de développement économique rapide et de stabilité sociale à long terme rarement vu dans le monde, a résolu le  » problème de Tocqueville  » si cher aux yeux des historiens occidentaux et a exploré un modèle de gouvernance politique qui s’adapte activement au changement, guide activement le changement, tout en maintenant toujours la stabilité et la durabilité.

Aujourd’hui, le Parti communiste chinois a conduit plus de 1,4 milliard de personnes vers la construction d’un pays socialiste moderne de manière globale. Sa signification profonde n’est pas seulement liée au nombre de personnes nécessaires pour réaliser la modernisation, mais c’est aussi une preuve qui montre qu’au niveau pratique, il y a pour l’humanité plus d’une route qui mène vers la modernisation. L’ancienne présidente philippine Gloria Macaraeg Macapagal Arroyo a dit un jour avec admiration que le développement et les changements de la Chine ont prouvé au monde que chaque pays peut trouver sa propre voie de développement en fonction de sa propre expérience et de ses propres réalités historiques.

D’à peine plus de 50 personnes au début de sa création au plus grand parti marxiste au pouvoir au monde avec plus de 91 millions de membres aujourd’hui, le Parti communiste chinois a traversé des épreuves et des tribulations sans changer ses vraies couleurs, et a connu des difficultés sans changer son intention originale. Aujourd’hui, avec l’amélioration continue de l’influence internationale de la Chine, la façon de traiter le Parti communiste chinois avec objectivité et précision devient un sujet plus réaliste. De nombreux universitaires ont souligné que la poursuite des objectifs du PCC à chaque étape est particulièrement claire et qu’il ajuste ses propres politiques pour répondre aux besoins de la population en fonction de l’évolution de la situation nationale et internationale. Un rapport de recherche de la Kennedy School of Gouvernement de l’Université Harvard a souligné que le gouvernement chinois dirigé par le Parti communiste chinois bénéficie de plus de 93% de soutien et de satisfaction parmi le peuple chinois ; et selon une enquête menée par l’Université d’York au Canada, la confiance des Chinois dans leur gouvernement a atteint 98% après l’épidémie.

L’histoire ne s’est jamais terminée, le futur a commencé. Le Parti communiste chinois, comme toujours, s’associera à tous les partis pour apporter de nouvelles et plus grandes contributions à la construction d’un monde de paix durable, de sécurité universelle, de prospérité commune, d’ouverture, d’inclusion, de propreté et de beauté.

Guo Jiping/Le quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort