La famille Kalev dénonce les irrégularités survenues à l’audience passée

* « Au regard des plaintes sans plaignants à la barre, y avait-il vraiment du sérieux ? » s’interroge un habitué des prétoires

Le procès opposant l’ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR) Kalev Mutondo, à Jean-Claude Muyambo et consorts prend une tournure qui donne matière à s’interroger. Au cours de l’audience du lundi 19 juillet dernier, au Tribunal de grande instance de Kinshasa, Gombe, siégeant en matière répressive, les juges ont fait lecture d’un acte d’Appel déposé au greffe par la partie Mbuyambo.

Cet acte d’Appel attaque une décision qui aurait été prise par le même Tribunal en date du 3 mai dernier, dans une affaire opposant le ministère public et la partie civile Kalev Mutondo à Jean-Claude Muyambo et consorts. Il s’agit de l’affaire enrôlée le 24 avril dernier, sous RP 27.626/I.

Dans un communiqué de presse rendu public hier mardi 20 juillet, la fille aînée de Kalev Mutondo, Liliane Tembo Kalev, crie à la violation de la procédure et à un montage d’un acte de Justice illégal. Elle pense que cet acte d’appel, qu’elle qualifie de dilatoire, de téméraire et de vexatoire, fait allusion à une décision judiciaire « imaginaire« .

 » Il est de notoriété publique que, dans cette affaire sous RP 27.626, aucune décision de justice n’est jamais intervenue, à l’exception des remises fixées successivement au 14 juin 2021 et au 19 juillet 2021, et dont tout le monde, du moins tout juriste, sait qu’elles ne font pas partie des matières appelables« , indique le communiqué.

Il soutient que comme aux audiences passées, Jean-Claude Muyambo et les autres parties accusatrices ont brillé par leur absence. Ce qui, soutient Liliane Tembo Kalev, démontre  que « les accusations portées contre le prévenu Kalev Mutondo sont fausses, mensongères, calomnieuses et diffamatoires ».

Elle pense que ces plaignants agissent en véritable entreprise criminelle, créée, soutenue et entretenue par une véritable association des malfaiteurs qui n’a pour but que de de nuire à la personne de Kalev Mutondo.

La famille de l’ancien patron du service de renseignement de la RDC a saisi cette occasion pour appeler le président de la République à veiller à ce que la justice protège réellement ce citoyen congolais qui, martèle le communiqué, a rendu de loyaux services à la nation congolaise comme administrateur général de l’ANR.

Elle demande aux autorités judiciaires de tirer toutes les conséquences de droit et de mettre fin à une procédure qui, selon le communiqué, discrédite la justice congolaise et compromet la possibilité de tenir à l’avenir, un procès équitable, dans la perspective de l’État de droit dont le président Félix-Antoine Tshisekedi fait son cheval de bataille. Ci-dessous le communiqué.                       ODN

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort