La Chine toujours aux côtés des pays en développement avec qui elle partage un destin commun (MAE)

ALGER, 20 juillet (Xinhua) — La Chine sera toujours dans le camp des pays en développement et partage avec eux un destin commun, a assuré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à l’issue d’une conférence de presse à Alger avec son homologue algérien Ramtane Lamamra.

Celui qui est également conseiller d’Etat a rappelé que lorsqu’une résolution déposée par l’Algérie et d’autres pays avait été adoptée à une majorité écrasante en 1971 à l’Assemblée générale des Nations Unies, de nombreux pays en développement ont soutenu le retour de la Chine à l’ONU, constituant une illustration vivante de la solidarité et de la coopération entre la Chine et les autres pays en développement.

L’objectif de sa visite à Alger, a dit M. Wang, est de revivre cette expérience d’une lutte commune et d’exprimer une fois de plus ses sincères remerciements à l’Algérie et aux amis d’autres pays qui ont résisté aux pressions, défendu la justice et soutenu résolument la Chine.

La Chine et les autres pays en développement ont toujours été « dans la même tranchée » ces 50 dernières années, a-t-il indiqué, ajoutant que son pays avait répondu aux attentes importantes des pays en développement et tenu sa promesse faite à l’ONU et au Conseil de sécurité, selon laquelle sa voix au sein de cette organisation internationale appartiendrait au monde en développement, tandis que les pays en développement n’ont jamais manqué de soutenir les intérêts fondamentaux de la Chine.

Au cours de ces 50 dernières années, le nombre des Etats membres de l’ONU a augmenté de 65, des pays en développement pour la plupart, a noté Wang Yi.

Les pays en développement se sont progressivement rapprochés du centre de la scène internationale, passant de retardataires passifs à des acteurs assumant activement un leadership, ce qui a fortement encouragé le processus historique de démocratisation des relations internationales, la multipolarisation du monde et la mondialisation économique, a-t-il ajouté.

Au cours du demi-siècle écoulé, les pays en développement ont systématiquement remplacé la confrontation par le dialogue, résisté à la suprématie par la solidarité, suivi de façon indépendante leur voie de développement et prôné le respect mutuel entre les civilisations, devenant de nouvelles forces motrices du progrès humain, a déclaré le ministre.

Notant que le président chinois Xi Jinping avait souligné que, quel que soit le chemin parcouru, il ne fallait jamais oublier ce qu’on avait vécu, M. Wang a estimé que c’est avec l’aide et le soutien d’autres pays en développement que la Chine est arrivée là où elle en est d’aujourd’hui.

Bien qu’elle ait été pauvre et en retard, la Chine a serré sa ceinture pour soutenir d’autres pays en développement, a rappelé Wang Yi, ajoutant qu’aujourd’hui, la Chine, qui accélère son développement, contribuera encore davantage au bien-être des pays en développement.

Alors que le monde est confronté à de profonds changements inédits depuis un siècle, la Chine s’alliera plus étroitement à l’Algérie et aux autres pays en développement, ne cèdera jamais face à la force et ne reculera jamais devant les difficultés, a souligné le ministre chinois.

Beijing défendra résolument les principes d’indépendance souveraine et de non-ingérence dans les affaires intérieures, s’opposera à l’hégémonie et à la politique de la force, préservera les droits légitimes et l’espace de développement des pays en développement, a-t-il déclaré.

M. Wang a ajouté que la Chine insistera également pour qu’on accorde davantage la parole aux pays en développement et qu’on améliore leur représentativité dans la gouvernance internationale.

Il a ajouté que son pays allait promouvoir les valeurs communes de l’humanité, à savoir la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté, pratiquer un véritable multilatéralisme et construire ensemble avec les pays en développement une communauté de destin pour l’humanité.

Pour sa part, M. Lamamra a qualifié la Chine de représentant des pays en développement et des pays non-alignés, ainsi que de partenaire des pays africains et arabes.

Si la Chine joue son rôle efficacement, les relations internationales seront démocratisées et le monde sera plus équilibré, a-t-il estimé, ajoutant que son pays s’attendait à ce qu’elle joue un plus grand rôle au Conseil de sécurité et à l’ONU. Fin

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort