José Mpanda annonce la relance de l’Inera Yangambi

L’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (Inera), situé dans la localité de Yangambi, en territoire d’Isangi, dans la province de la Tshopo, va revêtir bientôt sa belle robe d’antan, en vue de jouer pleinement son rôle de grenier des semences améliorées en République démocratique du Congo (RDC).  C’est ce qu’a déclaré le ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Mpanda, à l’issue d’une mission de service dans cette partie du pays.

Il n’était pas seul à effectuer le déplacement pour Kisangani, le 15 juillet dernier.  José Mpanda était accompagné de ses deux  collègues de l’Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi et celui de l’Agriculture, M’zinga Birihanze.  Les trois membres du gouvernement Sama Lukonde se sont rendus, le jour suivant de leur arrivée, au site de Yangambi pour s’imprégner de la situation actuelle de cet Institut.

L’objet de leur mission était de faire l’état de lieux pour bien appréhender ses difficultés existantes, en vue d’y apporter des solutions.  Après une visite guidée par les responsables de l’Inera et de l’IFA (Institut facultaire agronomique) de Yangambi, un moment a été accordé à chaque responsable pour  présenter  son domaine, les obstacles auxquels ils font face.  Ils ont tous parlé de l’impraticabilité du tronçon routier Kisangani-Yangambi, du manque d’électricité, de la mécanisation, de  la prime des agents, de la réhabilitation des bâtiments, etc.

Pour sa part, le ministre de tutelle de l’Inera, José Mpanda a estimé que Yangambi devait revêtir sa plus belle robe d’antan pour redevenir le grenier des semences améliorées en RDC.  « Le gouvernement a une priorité.  Il tient à la relance de l’agriculture selon la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.  Voilà pourquoi nous devons tout faire pour que Yangambi soit réhabilité.  Avec le comité provincial de sécurité, nous avons décidé que prioritairement l’Institut facultaire agronomique revienne ici et quitte Kisangani.  Nous avons également décidé que la direction générale de l’Inera qui est à Kinshasa revienne aussi à Yangambi », a-t-il indiqué.

Il a aussi laissé entendre que les chercheurs seraient formés à l’Institut facultaire agronomique (IFA) et que toutes les semences améliorées possibles qu’ils produiront, seraient mises à la disposition du ministère de l’Agriculture.  Le ministre José Mpanda a promis aussi de trouver rapidement des solutions aux préoccupations soulevées par les responsables de ces organisations, notamment en ce qui concerne l’impraticabilité de la route et les primes des chercheurs, qui doivent être au même diapason que celles de leurs collègues de l’Enseignement supérieur et universitaire.

Dans son combat de rendre viables les différents centres de recherche opérant en RDC sous sa tutelle, José Mpanda a réussi à obtenir du gouvernement, plus d’un million de dollars américains pour le projet sur le renforcement de la résilience et du bien-être des petits producteurs agricoles pendant et après la pandémie de la Covid-19 en RDC.

Située dans le territoire d’Isangi, dans la province de la Tshopo, la localité de Yangambi abrite l’Institut facultaire agronomique (IFA) et l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (Inera).  Créé depuis 1933, l’Inera a pour objectif la promotion et le développement scientifique de l’agriculture congolaise à travers les études, les recherches et l’expérimentation agricole appliquée.  Ce site se trouve actuellement en difficultés de fonctionnement.

Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort