Horizon 2023 : les prémices d’un bing bang politique

De nouvelles alliances sont en gestation. A n’en point douter, dans les jours à venir, l’échiquier politique Rd congolais connaîtra, si pas un tsunami, du moins une recomposition des forces en présence.

Déjà l’adhésion, il y a quelques jours seulement, de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), formation politique dont Martin Fayulu est le président, au « Front citoyen contre le glissement » initié par Delly Sesanga serait l’acte 1 de ce bing bang politique.

Et ce n’est pas tout. D’autres grandes manœuvres commenceraient déjà dans les coulisses avant que de nouvelles alliances soient annoncées. On parle notamment d’une possible deuxième requalification de la majorité avec un probable rapprochement entre Moïse Katumbi et Joseph Kabila. En somme, ce serait des retrouvailles.

A deux ans et demi de 2023, une telle alliance ne devrait pas laisser indifférent le camp de la majorité au pouvoir dont le champion, Félix Tshisekedi, ne fait pas mystère de son intention de rempiler à la tête du pays. Le Président de la République qui a même sollicité, au cours d’une conférence de presse tenue au mois de mai dernier à Goma, un second mandat pour, disait-il, mettre en pratique sa vision serait en train de multiplier des stratégies à cette fin.

On peut aisément imaginer des nouvelles alliances en gestation dans plusieurs milieux politiques pour déterminer avec qui concourir aux prochaines élections. Ce qui in fine, va provoquer des mutations notables sur la scène politique rd congolaise. Et dans un pays comme la RDC où l’idéologie est quasiment inexistante, d’autres paramètres devraient être pris en compte. C’est notamment le cas de l’ancrage sociologique ou de l’emprise sur une province ou un groupe de provinces qui peuvent constituer les termes de la nouvelle coalition.

Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort