Fonction publique : vers un mécanisme d’accompagnement des provinces pour le succès de la réforme administrative

Rideaux sur l’atelier consacré à  la problématique de la mise en place de la fonction publique provinciale et locale en RDC. Trois jours ont suffi pour permettre aux participants, mobilisés du 14 au 16 juillet de formuler  des recommandations pertinentes au terme de ces assises de Kinshasa.

     A l’affiche le vendredi 16 juillet dernier,  le modérateur de cet atelier, Pr. Jean-Louis Esambo, a relevé les grandes lignes de ces recommandations dans le rapport final qu’il a présenté à la clôture des travaux au Centre d’études pour l’action sociale (CEPAS) à Gombe.

Au nombre de recommandations, il y a notamment  celles qui ont trait  aux mécanismes de mise en œuvre de la fonction publique provinciale et locale. Procédure censée  établir,  pendant une période de trois ans, un mécanisme d’accompagnement des provinces pour la réalisation de la réforme administrative.

Un consensus s’est dégagé  autour de l’identification du personnel administratif attaché aux institutions et structures de la province et entités territoriales décentralisées. Il s’agit du personnel attaché au niveau de la province, à l’assemblée provinciale et aux ministères provinciaux.

S’agissant du cadre légal, les participants ont constaté l’absence d’un dispositif juridique pris contrairement à la Constitution par les assemblées provinciales.  A ce sujet,  ils ont  pensé  associer les autorités des provinces aux  concertations politiques, dans le cadre de la Conférence des gouverneurs. Ce, pour s’accorder d’une part, sur un texte comportant des options fondamentales à mettre en place lors de la mise sur pied effective de la fonction publique provinciale et locale.

D’autre part, de sensibiliser les autorités provinciales afin qu’elles s’impliquent dans cette mise en place effective de la fonction publique provinciale et locale en fustigeant ainsi,  l’accélération de transfert des compétences et responsabilités au profit des provinces et surtout, des entités provinciales décentralisées.

Accompagnement sans faille du gouvernement aux provinces

Pour la secrétaire générale Émilie Mabiza, le  gouvernement de la République est déterminé à  accompagner les provinces dans la mise en place des services propres afin de leur permettre d’assurer les responsabilités en faveur de la population.

Elle n’a pas manqué de féliciter les participants pour l’aboutissement heureux de ces échanges. Emilie Mabiza  a remercié la Banque mondiale à travers le Projet de la réforme et du rajeunissement de l’administration publique (PRRAP) pour son appui technique et financier qui a permis à la Cellule technique d’appui à la décentralisation (CTAD) pour  l’organisation de cet atelier. 

A l’ouverture de ses assises, le Vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique Jean-Pierre Lihau était  convaincu que les conclusions de cet atelier allaient permettre au Gouvernement d’accompagner les provinces dans la mise en place de services propres pour assumer leurs responsabilités en faveur de la population.

D’après le VPM Jean-Pierre Lihau,  cet  atelier constitue une étape importante dans le processus irréversible de la mise en œuvre de la  stratégie de réforme de l’Administration territoriale en  général et de l’administration centrale en particulier.

Il traduit l’engagement du Gouvernement de la République  de mettre en place une véritable Administration publique au service du citoyen en poursuivant les réformes en cours à  tous les niveaux de la vie nationale.   Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort