Ensemble de Katumbi: « La Loi Tiani consacrera la rupture au sein de l’Union sacrée »

La direction politique de Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, affirme que l’inscription de la Loi sur la Congolité de Noël Tiani aux travaux de l’Assemblée nationale lors de la prochaine session consacrera la rupture au sein de l’Union sacrée de la nation.


Il l’a indiqué dans un communiqué qui a sanctionné la fin d’une réunion tenue ce vendredi 09 juillet 2021, au sujet de cette proposition de Loi déposée un jour avant au bureau de la chambre basse du Parlement. 
Le parti politique de Moïse Katumbi a, dans ce communiqué, rappelé que nulle part, dans le programme de la coalition de l’Union sacrée, il n’a été fait la moindre allusion à une telle disposition. 


Pour Ensemble pour la République, cette proposition de loi est irresponsable et met à mal l’unité nationale.
« Au regard de l’histoire du Congo, cette proposition de loi, rétrograde et inenvisageable partout ailleurs dans le monde démocratique au 21è siècle, est totalement irresponsable. Elle met à mal l’unité et la cohésion nationales en créant différentes catégories de citoyens au sein d’une même Nation. Demain en RDC, pourraient donc coexister des congolais de première et de seconde zone. Ce serait le cas en particulier pour des enfants issus de couple dont l’un des parents est de nationalité étrangère et/ou né au sein de la diaspora et détenteurs d’une double nationalité », lit-on dans ce communiqué signé par Dieudonné Bolengetenge, secrétaire général de cette formation politique.


Il dénonce par ailleurs « la volonté manifeste des instigateurs de cette proposition de loi d’exalter des sentiments de racisme et de haine dans le seul but de verrouiller l’accès aux plus hautes fonctions de la République (Présidence de la République, Présidence de l’Assemblée et du Senat, Primature, hautes fonctions au sein des cours et tribunaux, plus hauts grades dans l’armée, la police et les services de renseignements) ».


À en croire Ensemble pour la République, cette proposition de loi est une insulte à l’endroit de tous les combattants de la liberté, les héros et les martyrs de la démocratie qui sont allés jusqu’au sacrifice suprême pour arracher une alternance démocratique.


Il s’y oppose catégoriquement et prévient que toute tentative de son inscription au calendrier des travaux de l’Assemblée nationale consacrera la rupture au sein de l’Union sacrée.


Ensemble pour la République appelle le peuple congolais à la plus grande vigilance. « Aujourd’hui autant qu’hier, il lui appartient de veiller au respect de la Constitution en rejetant toutes les initiatives qui viseraient à en dénaturer l’esprit et la lettre au risque de plonger le pays dans un nouveau cycle de violence et de crises aux conséquences aussi incalculables que funestes », conclut le communiqué. 
Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort