Développement à partir de la base : Jacques Kyabula, meilleur élève de la vision de Fatshi

I. ENSEIGNEMENTS GENERAUX

Conformément aux résolutions de la dernière conférence des gouverneurs, tenue à Kinshasa du 28 au 29 Décembre 2020, chaque gouverneur de province devait être évalué trimestriellement sur le plan : Politique ; Economique ; Infrastructures ; Energie (Electricité et eau) ainsi que sur le plan social.

Le Chef de l’État ayant prévu cette évaluation trimestrielle, chacun devait rapidement se mettre au travail.

Comment la gestion des provinces de la République Démocratique du Congo est-elle perçue par la population sur les plans Politique, Economique, des Infrastructures ; Energie (Electricité et eau) ainsi que sur le plan social?

Cette question est au centre de notre baromètre trimestriel des provinces du mois de Juin 2021.

Des habitants de chefs-lieux de provinces et des principales villes du pays ont été interrogés sur l’action des gouverneurs de leurs provinces respectives. Il leur a notamment été demandé d’énumérer leurs principales actions qui, selon eux, ont impacté positivement la vie quotidienne de la population. Les résultats sont sans appel: seuls quatre gouverneurs sur les 26 que compte la RDC ont atteint la barre symbolique de 30% d’opinions favorables. Il s’agit de Jacques Kyabula du Haut-Katanga (73,4%). Se focaliser sur le développement agricole pour assurer l’indépendance alimentaire de la RDC est un des soucis majeurs du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo. Intériorisant cette vision, le Gouverneur du Haut-Katanga a investi dans l’agriculture.

Les résultats sont plus que satisfaisants: des parcs et des villages agricoles ont été construits dans différents territoires de la province au point que le prix de farine de maïs a sensiblement baissé.

A ce jour, manger n’est en tout cas plus un souci pour les habitants tant de Lubumbashi que d’autres coins du Haut-Katanga. C’est ce qu’on appelle le peuple d’abord.

Malgré les tensions politiques enregistrées ce dernier temps entre l’assemblée provinciale et l’exécutif de la ville province de Kinshasa, on constate un spectaculaire changement positif de l’opinion des Kinois envers le Gouverneur Gentiny Ngobila dans les domaines de réfection des routes et éclairage public notamment (52,4%).

Il est suivi d’Atou Matubuana du Kongo Central (50,8%), Christophe Nangaa du Haut- Uélé (46,2%).

Par contre deux provinces qui connaissaient un élan de croissance très avancé dans plusieurs domaines se trouvent en phase de stagnation totale. Il s’agit du Lualaba dont le gouverneur Richard Muyej Mangez Mans se trouve invité depuis plus des six mois à Kinshasa, une situation de suspense qui inquiète plusieurs Lualabais qui réclament son retour aux affaires pour achever les œuvres qu’il a commencées et le Tanganyika dont le Gouverneur Zoe Kabila a été déchu par l’assemblée provinciale.

Les gouverneurs de l’Ituri et du Nord-Kivu qui sont sous l’état de siège, leurs gouverneurs n’ont pas été pas soumis à ce sondage.

Les restes des provinces sont plus déchirées par les guerres interminables entre leurs assemblées provinciales et les gouvernorats, ce qui bloque les projets de développement de leurs entités. Cette situation est déplorée par leurs administrés car ne permettant pas une quelconque stabilité pouvant créer un courant de développement dans les provinces.

Sondage Les Points

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort