Carburants terrestres : les prix restent stables à Kinshasa, mais augmentent à l’Est

Le ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma, a signé, le 24 juillet dernier, une série de quatre arrêtés ministériels portant fixation des prix des carburants terrestres et d’aviation. Une décision conforme aux recommandations de la Troïka du gouvernement, tenue le 29 juin 2015.

Le premier arrêté porte sur la fixation des prix des carburants terrestres dans la zone Ouest, dont la ville de Kinshasa, les provinces du Kongo Central, du Kwango, du Kwilu, de Mai-ndombe, de la Mongala, du Nord Ubangi, du Sud Ubangi, de la Tshuapa, ainsi que la zone de consommation Nord.

Il fixe le prix du litre d’essence à 1995 FC (1 $). Celui du pétrole est fixé à 1430 FC (0.7 $). Le prix du gasoil est fixé à 1985 FC (1 $). Celui du gaz est fixé à 3.242 FC (1.66$), contre 1300 FC (0.66 $) FOMI.

Comparé à l’arrêté pris par l’ancien ministre de l’Economie nationale, Acacia Bandubola, le 12 août 2020, il n’y a pas pratiquement de changement. Les prix d’essence, du gasoil, du pétrole et du gaz sont restés les mêmes. Seul le prix du FOMI est passé de 1.148 FC à 1300 FC.

LA ZONE SUD

Le deuxième arrêté ministériel concerne la fixation des prix des carburants terrestres dans la zone Sud qui comprend le Haut-Katanga, le Haut-Lomami, le Kasaï, le Kasaï Central, le Kasaï Oriental, la Lomami, le Lualaba, le Sankuru et le Tanganyika.

Il fixe le prix du litre d’essence à 2100 FC (1 $). Celui du pétrole passe à 1.870 FC (0.95 $). Le prix du gasoil revient à 2260 FC (1.1$).

Cet arrêté consacre une légère hausse par rapport à celui du 12 août 2020 qui fixait le prix d’essence à 1.820 FC, soit une hausse de 280 FC. Cet arrêté fixait le prix du pétrole à 1700 FC (hausse de185 FC) et le prix du gasoil à 1.920 FC (hausse 340 FC). 

Dans le registre carburant d’aviation, le ministre de l’Economie nationale, Jean-Marie Kalumba, a pris deux arrêtés ce même 24 juillet 2021. Dans la zone Ouest, le prix du carburant d’aviation (JET A1) est fixé à l’équivalent de 65 dollars américains.

L’arrêté portant fixation des prix du carburant d’aviation dans la zone Sud fixe le prix à 93 dollars américains.

REVISIONS

Ces révisions des structures des prix interviennent après des longs pourparlers entre les pétroliers et le gouvernement. Il s’agissait, pour l’Exécutif national, de trouver le juste milieu entre les intérêts des opérateurs économiques et ceux du peuple dans ce contexte marqué par la COVID-19.

Pour rappel, ces arrêtés ministériels, signés le 24 juillet dernier s’inscrivent dans la droite ligne des recommandations de la troïka stratégique du gouvernement, tenue le 29 juin 2015. Parmi les résolutions prises au cours de cette réunion, il s’agissait de l’élaboration des structures des prix des carburants par zone d’approvisionnement, de l’audit des charges de l’exploitation des commerçants pétroliers et de la lutte contre la fraude pétrolière par le marquage moléculaire et les analystes quantitatives et qualitatives des produits pétroliers.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort