Cap sur la création d’un cadre permanent de concertation entre les ministères du Portefeuille et des Mines à travers le Cami

* Pour sa part, la ministre Antoinette N’samba s’engage à transmettre au gouvernement les résolutions de ces assises

Rideaux, le samedi 10 juillet, sur l’atelier sur les états généraux des Mines en RDC à Kinshasa. Autant le souligner tout de suite, l’objectif a été atteint. Celui de créer un cadre d’échanges, autour de différents défis qui se posent dans le secteur minier auxquels le gouvernement, à travers le Ministère des Mines s’engage à trouver des solutions idoines pour le développement  du pays et changer les conditions de vie  des Congolais.     

Dans son mot de clôture, la Ministre des Mines, Antoinette N’Samba Kalambayi  a promis avec assurance de transmettre au  gouvernement les résolutions de ces assises pour redresser la gestion de l’administration  des mines. 

A ce sujet, elle a réaffirmé son ferme engagement de faire triompher la vision du Président de la République,  Félix Tshisekedi  Tshilombo dans le secteur minier sous la houlette du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Par ailleurs, la ministre Antoinette N’samba Kalambayi a salué la participation active et sans relâche des délégués audit atelier sans oublier les nombreux participants qui ont suivi à travers les différentes plateformes en ligne.

Résolutions

Placé sous le thème: « Secteur minier, moteur de croissance et du développement socioéconomique de la RDC« , cet atelier a débouché sur plusieurs recommandations. Il s’agit, entre autres de  créer un cadre permanent de concertation entre les ministères du Portefeuille et celui des Mines à travers le Cadastre minier, (CAMI) afin d’évaluer la participation de l’État dans toutes les entreprises minières lors du passage du PR en PE. Aussi,  de renforcer les capacités de l’administration et des services publics opérant dans l’encadrement et le contrôle de l’activité minière artisanale. Mettre en oeuvre les dispositions du code et règlement miniers favorisant la synergie entre services publics pour la traçabilité et la lutte contre la fraude du puits jusqu’aux consommateurs finaux.

Pendant trois jours d’intenses travaux,   les experts évoluant dans ce secteur ont réfléchi  à travers les panels, sur les questions liées à la fraude, la contrebande minières, la problématique de la recherche géologique en RDC, la certification, la gestion  des ressources minérales, la  transparence, la contribution des entreprises du Portefeuille du secteur Minier au Budget de l’État, la problématique de l’exploitation minière artisanale en RDC ainsi que les responsabilités environnementales et sociétales des entreprises minières.

Pendant trois, les experts de la Présidence de la République, du gouvernement, les représentants des entreprises Minières et ceux des organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers, ainsi que les chercheurs et personnalités indépendantes intéressées au secteur minier du pays se sont retrouvés pour discuter des enjeux de ce secteur.

Mathy Musau et Tricya MUSANSI

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort