Bientôt la levée de la grève des médecins dans les hôpitaux publics

Au terme d’un échange entre le Premier ministre Sama Lukonde et les syndicats représentatifs des médecins, le mardi 20 juillet, le gouvernement conssent à payer la prime aux médecins, en vue de permettre à ces derniers de mettre fin à leur grève, en attendant la poursuite des négociations sur d’autres revendications.

C’est le docteur Mankoy Badjoky, secrétaire général du Syndicat national des médecins (Synamed), qui a livré cette information à la presse, tout en soulignant que la réunion avec le chef du Gouvernement a planché sur la possibilité de mettre fin à la grève des médecins à travers le pays.

Mais en ce qui concerne d’autres revendications contenues dans le cahier des charges des blouses blanches, Mankoy Badjoky a laissé entendre que le Gouvernement a proposé d’autres solutions, que le syndicaliste n’a pas révélées à la presse, réservant la primeur à leurs affiliés.

Du côté du Syndicat des médecins du Congo (Symeco), son secrétaire général Juvénal Muanda Mulenda affirme qu’ils ont eu des réponses à certaines questions posées par les syndicalistes au gouvernement.  « Il était question d’avoir les réponses attendues par les médecins au regard des revendications présentées. Nous avons eu certaines réponses autour de toutes les questions qui ont été posées et en tant que syndicalistes, nous sommes appelés à faire une fidèle restitution auprès des médecins à qui naturellement nous réservons la primeur des propositions faites par le Gouvernement« .

Bientôt la fin de la grève des médecins

Et de poursuivre :  » Nous pensons qu’il y a des discussions entre le Gouvernement de la République et le ban syndical en vue de trouver des solutions à cette crise sociale. Nous avons eu des propositions, nous avons plein espoir et nous tenons à rassurer notre population, nous avons plein espoir que bientôt nous aurons une issue à cette crise, car nous avons constaté une volonté du Gouvernement de faire les pas vers les médecins. Nous espérons que ces pas seront analysés et pourront permettre à ce que les médecins, au moment voulu, puissent prendre la décision attendue par la population « .

A en croire le docteur Mankoy, les syndicats des médecins ont constaté la bonne volonté du gouvernement durant ces discussions, dans le but de trouver une solution à cette crise sociale. 

Les autres catégories de la Santé mécontentes

Cet accord entre le gouvernement et les médecins est vu de mauvais œil par les autres catégories de l’administration de la Santé, dont les infirmiers, les administratifs et autres.  Jean-Philippe Bohoyo, président du syndicat des professionnels de la Santé regrette l’absence de leurs structures dans cette rencontre.

 » Lorsque le gouvernement prend en considération les ordres et écarte les associations professionnelles, il est en violation de l’article 49 de la loi fixant les principes fondamentaux relatifs à l’organisation de la santé publique.  Cela énerve aussi l’ordonnance présidentielle « , a-t-il expliqué sur Top Congo.

Les médecins des hôpitaux publics ont lancé leur mouvement de grève depuis le 12 juillet dernier, avant de le radicaliser le mardi 20 juillet.  Ils réclament l’amélioration de leurs conditions sociales.  A la suite de cette grève, les données sur le nombre de décès et de guéris de Covid-19 n’ont pas été publiés pour la journée de lundi 19 juillet 2021.       

Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter