Olive Lembe Kabila : « Nous n’avons pas besoin de reculer »

Sillonnant certains coins du territoire national,  dans le cadre de ses actions sociales en faveur  des populations les plus démunies, l’épouse de l’ancien chef de l’Etat congolais, Mme Olive Lembe Kabila souvent taciturne comme son époux est  sortie de son silence pour donner son point de vue sur la question de la congolité, au coeur d’un débat sans cesse ni fin, depuis quelques semaines. Faut-il, pour un candidat à la présidentielle en RDC, être de père et de mère congolais ? La proposition de l’ancien candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, Noël Tshianyi alimente une vive polémique dans les rues de Kinshasa et de grandes villes du pays.

Ainsi, telle une mère qui perçoit au loin le danger que court sa progéniture,  » Mama wa Roho  » n’est pas allée par quatre chemins pour manifester en toute gentillesse, sa désapprobation des propos, mieux de la proposition de l’ancien fonctionnaire international qui met déjà à mal la fragile unité de la RDC, acquise au prix de sacrifices énormes et pour laquelle de millions de Congolais  sont morts.

Dans son plaidoyer, la présidente de  » Initiative Plus  » reconnaît le progrès déjà engrangé par la RDC et refuse que cela soit détruit par des discours d’exclusion et de haine. Aussi rappelle t-elle, qu’il est important de construire et non de détruire, qu’il est conscient d’apporter une brique à l’édifice que de vouloir enlever celle qui existe déjà. L’important pour Madame Olive Lembe Kabila di Sita, c’est de laisser de bonnes traces sur lesquelles la postérité en rajoutera pour faire avancer la société congolaise.

 » …si moi je me permets de parler, c’est parce que involontairement, je me suis retrouvée leader d’opinion quand-même parmi les femmes du Congo. Joignons-nous chers compatriotes, unissons-nous. Des querelles inutiles, des rejets, de choix soit disant de congolité et consorts, ça ne nous amènera nulle part. Ça risque de provoquer notre chute encore une fois. Et pourtant, nous avons déjà pris un très bel élan avec tout ce que mon mari Joseph Kabila Kabange a consenti comme sacrifice, de façon à ce que nous en arrivions là. Nous n’avons pas besoin de reculer. Je pense que le peuple congolais dans son entièreté est d’accord avec moi… « , s’est-elle exprimée.

Avant cette sortie de Madame Kabila, il faut noter que cette proposition de Noël Tshiani n’a reçu écho favorable que du côté de combattants du parti présidentiel, à entendre les différentes interventions dans les médias et réseaux sociaux. Quant aux Congolais témoins de l’histoire récente du pays, il est hors de question que quelqu’un soit mis hors-concours à cause de l’origine de l’un de ses parents. Une telle loi serait anticonstitutionnelle selon l’esprit et la lettre de l’article 13 et 14 de cette loi fondamentale. Et que dire de la loi n°04/24 du 12 novembre 2004, relative à la nationalité congolaise !

Dans sa recherche de la paix,  » Maman Olive  » comme aiment bien l’appeler les Congolais, conseille aux politiques, en bonne Ne Kongo, que c’est mieux de mettre une brique au-dessus de celle qu’on trouve, au lieu de la détruire quand on ne sait même pas où est-ce qu’on va aller trouver une cuillère de sable. Elle renchérit,  » nous devons faire attention. Chaque chose à un début et une fin. C’est même la bible qui nous enseigne ça. Nous-mêmes être humain, nous naissons et mourrons ! Pour dire qu’il n’y a rien d’éternel ici sur la terre de Dieu… « 

S’il est vrai que Noël Tshiani rencontre un certain soutien dans le milieu  de l’UDPS et alliés, il est aussi vrai que les Congolais qui ont la guerre dans leur chaire à cause justement de ceux qui se sentaient exclus, le candidat malheureux auteur intellectuel de cette théorie serait entrain de jouer avec du magma volcanique.

Scooprdc.net

* La titraille est de Forum des As

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter