Moon rencontre l’envoyé nucléaire américain et demande à Washington de reprendre les pourparlers avec Pyongyang

SEOUL, 22 juin (Yonhap) — Le président Moon Jae-in a demandé ce mardi à l’administration de Joe Biden de reprendre les pourparlers avec la Corée du Nord lors d’une réunion avec Sung Kim, envoyé spécial de Washington pour les affaires nord-coréennes.

Lors d’une rencontre avec Kim à Cheong Wa Dae, Moon a déclaré qu’il était « approprié » que le gouvernement Biden cherche à parvenir à la dénucléarisation complète de la Corée de manière « progressive » à travers le dialogue et la diplomatie, selon la porte-parole du bureau présidentiel, Park Kyung-mee.

Moon a ensuite demandé aux Etats-Unis de reprendre le dialogue avec la Corée du Nord et de poursuivre leurs efforts pour faire avancer les négociations en étroite coordination avec la Corée du Sud, a-t-elle ajouté.

Le président a notamment souligné la nécessité d’une coopération entre les alliés pour parvenir au « cercle vertueux » d’une amélioration des relations intercoréennes et de l’avancée du dialogue Washington-Pyongyang.

Kim a répondu qu’il fera de son mieux pour que reprennent les pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, a déclaré Park.

Moon a également réaffirmé son engagement à jouer tous les rôles possibles pendant le reste de son mandat pour aider à mettre les relations intercoréennes et les relations Pyongyang-Washington « sur une certaine voie ».

Par ailleurs, Kim a eu une autre réunion avec Suh Hoon, le conseiller à la sécurité nationale. Les deux hommes ont eu des discussions « approfondies » sur des moyens spécifiques et pratiques de relancer le dialogue avec la Corée du Nord, a indiqué Park.

Kim effectue sa première visite en Corée du Sud depuis qu’il a été nommé représentant spécial de Washington pour Pyongyang.

Il a partagé le point de vue que les alliés sont confrontés à un « moment important » en ce qui concerne les efforts visant à renouer des liens diplomatiques avec Pyongyang.

Le président Biden a annoncé avoir choisi le diplomate de carrière d’origine coréenne juste après la tenue de son sommet avec Moon à la Maison-Blanche fin mai.

Cette décision a été largement considérée comme reflétant l’espoir de l’administration Biden de dialoguer avec la Corée du Nord.

La semaine dernière, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a appelé publiquement son régime à se préparer « à la fois au dialogue et à la confrontation » avec les Etats-Unis compte tenu de la « tendance politique » de leur nouveau gouvernement.

Le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Jake Sullivan, a qualifié le message de Kim de « signal intéressant ». Mais Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen et la haute responsable du régime communiste, a rapidement averti que les responsables américains seraient plongés dans une « plus grande déception » s’ils avaient de « fausses » attentes en matière de dialogue.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort