Les Joucotej se dérouleront simultanément en présentiel et en distanciel du 12 au 16 juin

La 35ème édition des Journées congolaises de théâtre pour et par l’enfance et la jeunesse (Joucotej) aura bel et bien lieu, du 12 au 16 juin prochain. L’annonce a été faite par le directeur artistique de la Compagnie Théâtre des Intrigants, Valentin Mitendo, au cours d’une conférence de presse. Face à la 3ème vague de la Covid-19, les organisateurs ont jugé judicieux de faire vivre l’évènement au public aussi bien en présentiel qu’en distanciel.

«La cérémonie d’ouverture aura lieu dans la salle du zoo. Puis à l’Institut français et au Théatre des Intrigants. Avec cette pandémie, nous sommes obligés de revoir notre stratégie de production. Nous allons retransmettre les spectacles sur différents supports. Ils seront sur les médias et les réseaux sociaux entre autres Youtube, Facebook…une manière d’éviter de rassembler un grand nombre d’élèves au même endroit, car en salle nous n’aurons pas plus de 200 élèves. Nous allons faire respecter au doigt et à l’œil, les mesures barrières », a assuré le directeur artistique de la Compagnie Théâtre des Intrigants.

Face aux restrictions, la 35ème édition se déroule dans un état de crise. Le calendrier scolaire est perturbé, a renseigné Valentin Mitendo, la plupart des partenaires sont partis. Mais malgré cela, nous avons tenu à ce que les Joucotej se tiennent. La particularité de cette édition, est que nous avons travaillé avec six orphelinats de la ville. Les résidents de ces établissements vont présenter des spectacles en collaboration avec les autres élèves. Ces rencontres permettront à ces orphelins d’avoir des échanges avec d’autres enfants que ceux de leurs lieux de résidences et leurs formateurs. Du coté des écoles, il y en a 31 qui ont déjà fini leurs travails. Les spectacles seront joués à la Halle et dans les espaces scolaires.

Une édition de résilience

Pour Valentin Mitendo, les nombreuses difficultés auxquelles ils sont confrontés dans l’organisation des Joucoutej ces deux dernières années est une manière de faire un spectacle de résilience. «Cette année nous allons faire un spectacle de résilience, c’est-à-dire rendre la douleur positive. Toutes les difficultés doivent se transformer en opportunités, ce qui doit être fait va être fait et cela de la meilleure façon et ce malgré les problèmes», a souligné cet amoureux des belles lettres.

Au programme au jour de l’ouverture, le samedi 12, est prévu au centre culturel le Zoo, le spectacle «La vie verte». Les enfants de l’orphelinat S.O.S ainsi que ceux du Perpetuel Secours seront de la partie. Pas seulement, les complexes scolaires Nkituasisa, Kiese et les Canetons seront aussi sur scène. A partir de mardi 15, des productions vont se poursuivre à la Halle de la Gombe.

Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort