Les embouteillages en baisse après l’inauguration du saut-de-mouton de Bitabe

Depuis l’ouverture au trafic du saut-de-mouton du marché de la Liberté (Bitabe), dans la commune de Masina par le ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro le vendredi 4 juin, les embouteillages qui bloquaient la circulation dans cette partie de Kinshasa ont sensiblement baissé. Bien des usagers de cette artère menant à l’aéroport international de N’djili, contactés par notre reporter le mercredi 9 juin a fait cette constatation.

       Nous voici embarqué à bord d’une voiture taxi dite  »ketch » à la très bouillante place Kimbuta. Il est 14h30. De cet endroit où commencent d’ordinaire les embouteillages jusqu’au saut-de-mouton, nous sommes surpris d’apercevoir un boulevard débarrassé de ses encombrants véhicules et motos. Un spectacle berce notre regard : des véhicules qui s’offrent quelque vitesse sur le saut-de-mouton, à l’aller comme au retour.

        » Depuis l’inauguration le vendredi par le Premier ministre de ce saut-de-mouton, nous sommes en train de vivre une nouvelle ère sans embouteillages. Nous conducteurs sommes très contents « , s’extasie le taximan qui nous conduit, mes trois co passagers et moi, en réponse à notre question.

CHAUFFEURS RESPONSABLES

       L’une des passagères revient à la charge, en rendant les chauffeurs responsables de cette situation d’embouteillages  dans la capitale congolaise.  » Vous chauffeurs êtes responsables de la plupart des bouchons que nous connaissons dans cette ville « , accuse la dame, la cinquantaine révolue, assise au siège arrière du taxi.

       Le chauffeur n’a pas eu le temps de présenter ses moyens de défense. La circulation est tellement fluide que la distance entre la place Kimbuta et le saut-de-mouton, environ  300 mètres, a été parcourue en quelques minutes.

       Un wewa contacté nous répond que depuis l’inauguration du saut-de-mouton, les embouteillages ont  baissé. « Mais, il faudra que les policiers de circulation routière continuent à bien veiller pour que cette situation perdure « , ajoute le jeune motard.

       Cependant, de l’autre côté, en tournant le dos à l’aéroport, on remarque quelques véhicules qui obstruent le passage sous le pont car préférant embarquer les passagers sur la voie.

MOKUMBI TOSA MIBEKO YA NZELA

       Quelques agents de la CCM (Coordination pour le changement de mentalités (CCM), un service spécialisé de la Présidence de la République, essaient de mettre de l’ordre sur la voie. En campagne de sensibilisation au civisme routier de 3 mois dans la ville de Kinshasa depuis le mardi 08 juin dernier, ils demandent calmement aux chauffeurs d’aller plus loin pour embarquer ou débarquer des passagers.

       Cette campagne dénommée « Mokumbi tosa mibeko ya nzela  » (entendez ; Conducteurs, respectez le code de la route).a été lancée sur deux sites, à savoir l’esplanade du Marché de la Liberté dans la commune de Masina et la place Kintambo Magasin. Cette phase pilote de la campagne va aller du 8 juin au 8 septembre 2021.

       La CCM recourt aux jeunes volontaires bénévoles en appui de la Police de circulation routière pour réguler la circulation. Cette campagne vise à décongestionner les grandes artères de Kinshasa en vue de réduire sensiblement les embouteillages dans les carrefours et parkings pour assurer la fluidité du trafic et la circulation aisée des personnes et de leurs biens.

       Pour l’instant, la campagne revêt d’abord un caractère pédagogique avant de passer à la sanction pour les conducteurs récidivistes.

Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort