La capacité installée d’énergie renouvelable de la Chine augmente régulièrement

L’Agence internationale de l’énergie, dont le siège est à Paris, a publié le 11 mai le « Rapport sur le marché des énergies renouvelables 2021 « . Selon ce rapport, la capacité installée mondiale de nouvelles énergies renouvelables en 2020 augmentera de plus de 45% par rapport à l’année précédente, la plus forte augmentation annuelle depuis 1999.

Le rapport a également souligné qu’en 2019 et 2020, la capacité installée annuelle d’énergie renouvelable de la Chine représentera plus de 80% du total mondial. Ceci est principalement dû au fait que le grand nombre de projets de production d’énergie éolienne et photovoltaïque en Chine seront connectés au réseau avant la fin 2020. Selon les données de l’Administration nationale de l’énergie de Chine, à la fin du premier trimestre de cette année, la capacité de production d’énergie renouvelable installée du pays atteignait 948 millions de kilowatts. Sur ce chiffre, la capacité installée d’hydroélectricité est de 371 millions de kilowatts, la capacité installée d’énergie éolienne est de 287 millions de kilowatts, la capacité installée de production d’électricité photovoltaïque est de 259 millions de kilowatts et la capacité installée de production d’électricité à partir de la biomasse est de 31,485 millions de kilowatts, ce qui montre que la capacité installée d’énergie renouvelable est en constante augmentation. Dans le même temps, la production d’énergies renouvelables continue de croître. Au premier trimestre, la production d’énergies renouvelables en Chine s’est élevée à 475,47 milliards de kWh.

Le 22 mars de cette année, la puissance de la production d’énergie photovoltaïque dans la province du Zhejiang (est de la Chine) a dépassé pour la première fois 10 millions de kilowatts, ce qui signifie que plus d’un septième de l’électricité de la province à ce moment-là était fournie par l’énergie solaire. Dans le processus de construction d’une province nationale de démonstration d’énergie propre, le Zhejiang vise à atteindre les objectifs de pic carbone et de neutralité carbone, et en explorant le réseau diversifié, intégré et très flexible sous la forme de l’Internet de l’énergie, il crée un nouveau système électrique avec les énergies nouvelles comme corps principal, et fournit de l’énergie cinétique propre verte. La province du Zhejiang a été la pionnière du « Code du carbone énergétique » en Chine, intégrant les données de consommation d’énergie de l’électricité, du gaz, du charbon, du pétrole et de la chaleur produite et exploitée par les entreprises, et évaluant avec précision les niveaux d’efficacité énergétique. À l’heure actuelle, plus de 3 700 entreprises réglementées à Huzhou ont mis en oeuvre un  » code  » vérifiable d’émissions de carbone.

Dans le comté de Butuo de la préfecture autonome Yi de Liangshan, dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine), sur le chantier de construction de la station de conversion de Butuo, qui couvre une superficie d’environ 87 terrains de football, il y a de nombreuses navettes de grues et de pelleteuses. En tant que projet principal du projet de transmission de courant continu à ultra-haute tension ± 800 kV Baihetan-Jiangsu, la station de conversion de Butuo est actuellement le plus grand projet de station de conversion en construction au monde. Le directeur général adjoint de State Grid Sichuan Electric Power, Wang Yongping, a déclaré que la centrale hydroélectrique de Baihetan est actuellement la plus grande centrale hydroélectrique en construction au monde avec la plus grande capacité pour une seule unité. Le premier lot d’unités devrait être mis en service en juillet de cette année.  » Les constructeurs se battent depuis environ un mois pour s’assurer que l’électricité propre et zéro carbone d’abord distribuée par Baihetan soit livrée à temps dans la zone de chargement« , a-t-il souligné.

Zhang Jin, directeur du département de la technologie du département ultra-haute tension du réseau électrique national, a de son côté déclaré que pendant la période du 14e Plan quinquennal, la construction du réseau à ultra-haute tension national se concentrera sur la transmission d’énergie propre. Il prévoit de construire 7 unités de courant continu à ultra-haute tension et augmenter la capacité de transport de 56 millions de kilowatts. « D’ici 2025, la capacité de transport d’électricité interprovinciale et interrégionale de l’entreprise atteindra 300 millions de kilowatts, et la proportion de transport d’énergie zéro carbone atteindra 50%, ce qui permettra de réduire les émissions de dioxyde de carbone d’1,34 milliard de tonnes« , a-t-il expliqué.

Ding Yiting, Wan Yu, journalistes au Quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter