La Badea disposée à appuyer la RDC dans les infrastructures et le commerce

Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique  disposée (Badea), Sidi Ould Tah, a exprimé le voeu de sa banque d’appuyer le programme du Gouvernement Sama Lukonde, surtout dans les secteurs des infrastructures et du développement des secteurs privé et de commerce. Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a échangé, ce jeudi 17 juin à son cabinet,  avec le numéro un de cette banque.

       Les questions d’appui au développement de la RDC au regard des axes stratégiques de la Badea 2030, précisément dans les domaines des infrastructures et du développement des secteurs privé et de commerce ont focalisé les entretiens de deux personnalités.

       Pour sa première entrevue avec le chef du gouvernement congolais, le patron de la Badea lui a d’abord présenté sa banque, ses interventions, tant passées qu’actuelles ainsi que sa nouvelle stratégie, intitulée Badea 2030.

       « J’ai eu l’honneur d’être reçu par Son Excellence Monsieur le Premier ministre. C’était l’occasion de lui faire une présentation sur la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea), sur ses interventions passées et actuelles, mais surtout sur sa stratégie nouvelle, la stratégie Badea 2030 qui s’articule autour d’un certain nombre d’axes stratégiques. On peut citer l’axe des infrastructures, le développement des chaines de valeurs agricoles, l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, et le développement du secteur privé et du commerce« , a indiqué Sidi Ould Tah au sortir de l’audience.

DISPONIBILITE DE LA BADEA A ACCOMPAGNER LA RDC

       Après avoir prêté une oreille attentive sur les orientations faites par le Premier ministre, Sama Lukonde Kyenge sur les priorités de son pays, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique a « exprimé toute sa disponibilité et des autres institutions financières arabes à  accompagner les programmes de développement en RDC, particulièrement  en appuyant le secteur public, mais aussi le secteur privé a travers des financements adaptés », rapporte la Cellule de communication de la Primature.

       Le DG de la Badea s’est aussi engagé à plaider pour l’accroissement des investissements directs étrangers arabes en faveur du Congo-Kinshasa, dans la mobilisation des financements privés.

       « J’ai aussi réitéré l’engagement de la Badea à contribuer, conformément à sa mission, à accroître le volume des investissements directs étrangers arabes en RDC, à accompagner le pays dans la mobilisation des financements privés, à la mobilisation des investissements privés, conformément aux priorités nationales et aux orientations du plan de développement de la RDC« , a-t-il precise.

FEUILLE DE ROUTE POUR DES ACTIONS FUTURES

       Jean-Michel Sama Lukonde, apprend-on, a exprimé tout l’intérêt que son Gouvernement porte sur le partenariat que la Badea engage avec le pays. Sidi Ould Tah a precisé que des discussions avaient commencé avec les ministres de l’Économie et des Finances et que ces discussions allaient continuer.

       Il était prévu une séance de travail avec le secteur privé l’après-midi de jeudi.  Le DG de la Badea a annoncé qu’à la fin de sa mission sa delegation allait convenir avec les ministères de l’Économie et des Finances d’une feuille de route pour des actions futures de la Badea et du groupe de coordination des institutions financières arabes..

       La Badea est spécialisée notamment dans le financement des partenariats public-privé, des entreprises privées, et du commerce. Bien plus,  cette institution financière fait  des interventions dans le domaine des prêts souverains qui sont destinés à appuyer des programmes des gouvernements ou des dons non remboursables destinés au renforcement des capacités.

Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort