Fatshi: «Je tiens à l’organisation d’un processus électoral crédible»

L’organisation d’un processus électoral crédible en RDC est un gage des institutions fortes et légitimes. Le président Félix-Antoine Tshisekedi l’a affirmé le samedi 5 juin, au cours d’une audience accordée à 85 sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation.

Selon une dépêche de la presse présentielle, le chef de l’État n’a pourtant pas pipé mot au sujet de la tenue ou pas des élections en 2023. Il a juste saisi cette occasion pour appeler les sénateurs de sa famille politique à voter la proposition de loi portant fonctionnement de la CENI.

«Je sollicite l’appui des sénateurs pour le vote de la loi électorale ainsi que la loi sur le fonctionnement de la CENI. Je tiens à l’organisation d’un processus électoral crédible», a déclaré le président Félix Antoine Tshisekedi.

VIVEMENT LE VOTE DE LA LOI LUTUNDULA

Dénommé loi Lutundula, cette proposition de loi sur la réforme de la Centrale électorale a été adoptée, après amendements, le vendredi 4 juin, par l’Assemblée nationale.  Elle a ensuite été présentée à la plénière pour vote. Cette loi est passée par la Commission PAJ de la chambre basse du Parlement où elle a subi ce que certains analystes appellent avec ironie «une opération de chirurgie plastique».

Cette rencontre entre le président Félix-Antoine Tshisekedi et les 85 sénateurs de l’Union sacrée de la nation était à forte symbolique. Surtout lorsque l’on sait que ces sénateurs viennent d’amender et d’adopter, le 2 juin dernier, le projet de charte de la nouvelle coalition majoritaire au pouvoir. Selon la dépêche de la presse présidentielle, c’était surtout une rencontre de réarmement moral des troupes.

Le président Félix-Antoine Tshisekedi a encouragé les sénateurs, conduits par le président de la chambre haute du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, à se sentir fiers et heureux d’appartenir à une nouvelle dynamique visant à imprimer une gouvernance, dont le souci premier est la réponse aux aspirations les plus profondes du peuple congolais.

VOUS NE LE REGRETTEREZ PAS

«Vous ne le regretterez pas.  La population a besoin d’une nouvelle dynamique pour répondre à ses attentes», a déclaré le président Félix Antoine Tshisekedi.

Dans une atmosphère de fraternité et de conscience collective des enjeux de l’heure, le chef de l’État a aussi échangé avec les élus des élus, en tant qu’émanation des députés provinciaux, donc du peuple, souverain primaire, sur plusieurs autres questions d’actualité. 

S’exprimant au sujet de l’Etat de siège, le président Félix-Antoine Tshisekedi a affirmé que la paix et la sécurité restent ses principales préoccupations. Il s’est félicité de l’adhésion progressive de la population congolaise en général et de celle des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri en particulier à cette noble initiative.

« NOUS AVONS LES MOYENS »

«Nous avons la détermination et les moyens de renforcer nos forces armées», a précisé le président de la République au sujet de cet état de siège dont le Sénat a autorisé la prorogation le vendredi dernier, après le quitus donné par l’Assemblée nationale quelques jours plus tôt.

Actualité oblige, la problématique de la troisième vague de la pandémie de Covid-19 s’était aussi invitée à la table de discussion entre le président de la République et les sénateurs de son obédience. Félix Tshisekedi a promis de nouvelles mesures pour maîtriser la recrudescence de ce virus. Il a appelé les sénateurs à la prudence.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort