Eberande Kolongele plaide pour un cadre juridique qui sécurise des investisseurs

Le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a ouvert, hier mercredi 23 juin, les travaux de l’atelier sur le programme de transformation numérique de la RDC, organisé par le ministère du Numérique.

Initiateur de ce forum,  le ministre du Numérique, Eberande Kolongele, a plaidé pour la mise en place d’un cadre juridique qui encourage l’innovation et la sécurité juridique des investisseurs.

D’après lui, les défis auxquels est confronté le secteur numérique en RDC sont, entre autres, le cadre juridique déficitaire, le manque d’infrastructures numériques, la faible et inégale pénétration de l’internet, les difficultés d’accès à l’électricité, le manque de soutien aux entrepreneurs de ce secteur et l’insuffisance des contenus locaux.

« Il faut,  dit-il, que notre pays se dote d’un cadre juridique clair et net  qui encourage l’innovation et protège la propriété intellectuelle ».

« Un deuxième défi est celui des infrastructures numériques.  Nous ne pouvons pas développer le numérique sans la connectivité, la pénétration de l’internet et l’électricité. Nous ne disposons pas encore d’un mécanisme structuré d’appui aux entrepreneurs numériques« , a-t-il fait remarquer.

A ces défis, souligne le ministre du Numérique, s’ajoute la question de financement, de l’accessibilité aux capitaux et de la formation des entrepreneurs numériques congolais qui puissent être au diapason des exigences Internationales.

Ouvert hier mercredi 23 juin, cet atelier sur le programme de  transformation numérique de la République démocratique du Congo se clôturera le 25 juin prochain. Il va aboutir à l’élaboration d’une feuille de route de mise en œuvre du programme de numérisation de l’administration publique à soumettre à l’approbation du Conseil des ministres.

A en croire le Premier ministre,  cette feuille de route devra identifier les secteurs clés de la transformation numérique, avec des actions précises et chiffrées, un calendrier d’organisation et des pistes de financements.

Ces travaux s’inscrivent dans la perspective de  la mise en œuvre du Plan national du numérique, adopté au niveau institutionnel en septembre 2019  sur initiative du Président de la république Félix-Antoine Tshisekedi.

En le retenant comme l’un des piliers de son Gouvernement, le Premier ministre Sama Lukonde entend faire  du numérique un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social.

Il vise à doter la RDC d’une stratégie opérationnelle afin d’asseoir une véritable transformation numérique de la RDC à l’horizon 2023, qui touche plusieurs secteurs de la vie nationale.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort