De janvier à avril 2021, les investissements étrangers réellement utilisés ont progressé de 38,6% en Chine

De janvier à avril 2021, le montant des investissements étrangers réellement utilisés s’est chiffré à 397,07 milliards de dollars, en progression de 38,6% sur un an, selon les données publiées par le ministère du Commerce. 14 533 entreprises à capitaux étrangers ont été créées en Chine durant cette période, en hausse de 50,2% et 11,5% respectivement par rapport à la même période de 2020 et 2019.

La mise en œuvre de plusieurs projets d’investissements étrangers s’est accélérée cette année. Dans le site intégré de BASF à Guangdong, réalisé avec un investissement total de 10 milliards de dollars, les premières installations ont déjà réalisé 500 000 heures-hommes de construction en sécurité. Le projet d’investissements étrangers qui consiste à fabriquer des puces par la société Ruijing Technology a été mis en œuvre dans la province du Jiangxi. 61% d’entreprises étrangères interrogées placent la Chine parmi leurs trois premières destinations d’investissement pour leurs projets d’investissements dans le monde à court terme, selon le rapport 2021 sur le climat des affaires en Chine publié par la Chambre de commerce américaine en Chine.

La Chine a donné récemment le feu vert à la première société de gestion d’actifs d’assurance détenue entièrement par un assureur étranger, Allianz Insurance Asset Management Co Ltd. Sa société mère, Allianz (China) Insurance Holdings Co, est la première société d’assurance à capitaux 100% étrangers en Chine. Allianz est témoin et bénéficiaire de l’ouverture du secteur financier de la Chine. «Nous soutenons une plus grande ouverture de la Chine, qui encouragera plus d’institutions financières étrangères à investir en Chine. La Chine est déjà un marché stratégique important du groupe», a dit Solmaz Altin, directeur général de la holding à 100%.

Selon le 14e plan quinquennal (2021-2025) et les Objectifs à long terme à l’horizon 2035, la Chine va continuer à créer des plates-formes d’ouverture de façon coordonnée pour relever le niveau d’ouverture, améliorer le climat des affaires et exercer une plus grande influence positive. Le 9 avril, le Conseil des Affaires d’État a approuvé des essais pilotes d’élargissement de l’ouverture du secteur des services à Tianjin, Shanghai, Chongqing et l’île de Hainan, et ce, pour une durée de 3 ans. L’ouverture du secteur des services ouvre un nouveau chapitre. Durant les 4 premiers mois de 2021, le montant des investissements étrangers réellement utilisés par ce secteur s’est établi à 312,94 milliards de yuans, en hausse de 46,8% sur un an.

Dans la zone de développement économique et technologique de Tianjin, la construction de nouvelles usines de fabrication de condensateur céramique multi-couche pour Samsung Electro-Mechanics s’est accélérée et sera bientôt achevée. Elles seront mises en opération durant la première moitié de l’année. «Samsung a choisi la zone de développement économique et technologique de Tianjin en raison de la chaîne industrielle complète, des infrastructures de transport bien développées et des politiques favorables. Tianjin est déjà une base de production importante de Samsung à l’étranger.» Deuk-kyu Hwang, président de Samsung en Chine est très confiant dans le marché chinois.

«Au cours de la dernière décennie, chaque année, nos investissements annuels dépassent les 1% des investissements directs étrangers en Chine de la même année. Nos investissements en Chine vont continuer à augmenter rapidement et efficacement. Ce qui séduit Global Logistics Properties (GLP), c’est non seulement le grand marché chinois, mais aussi son climats des affaires qui ne cesse de s’améliorer», a dit Zhuge Wenjing, vice-présidente exécutive de GLP China. GLP a annoncé la création d’un fonds de 4,5 milliards de yuans avec d’autres investisseurs pour investir dans le parc logistique international de GLP dans la zone de Lingang à Shanghai.

«La Chine s’ouvrira davantage et redoublera d’efforts pour attirer des investissements étrangers», a indiqué Gao Feng, porte-parole du ministère du Commerce. La Chine va continuer à réviser la liste négative des secteurs interdits aux investisseurs étrangers afin d’assouplir l’accès aux domaines. Le pays envisage de mettre en œuvre la loi sur l’investisseur étranger et son règlement d’application, et continuera à promulguer, modifier et abolir des règlements associés. La Chine renforcera l’accompagnement des entreprises à capitaux étrangers et de leurs projets pour accélérer la mise en œuvre des projets financés par les investisseurs étrangers. Par ailleurs, la Chine renforcera la protection des droits légitimes des investissements étrangers en rendant plus transparent et favorable le climat des investissements.

Ouyang Jie et Lin Lili, journalistes au Quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort