Assemblée nationale : la nouvelle loi organique sur la CENI adoptée en plénière

La nouvelle loi organique sur la Centrale électorale vient d’être validée. Les députés nationaux l’ont approuvée le vendredi 4 juin dernier lors d’une plénière où 336 élus sur les 337 votants ont donné leur feu vert.

Avant son adoption, la nouvelle loi avait été passée au crible par des députés nationaux qui l’ont examinée, article par article, sur base des amendements suggérés tout au long du débat.

Jugée sensible, la proposition de loi organique modifiant et complétant la loi organique n°10/13 du 28 juillet 2010, portant organisation et fonctionnement de la CENI, telle que modifiée et complétée par la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013, a suscité un débat houleux.

Invités à défendre les conclusions de leurs travaux devant la plénière, les membres de la Commission PAJ, par la bouche de son président, l’honorable André Mbata, ont tenu compte de 44 amendements formulés par 12 députés.

Abordé à cet effet, le président de la Chambre, Christophe Mboso a apaisé les esprits: « S’agissant des concertations entre la majorité et l’opposition, votre bureau a tout fait pour faire participer tout le monde aux négociations sur le partage des responsabilités. Il n’y a donc pas eu de forcing, a-t-il indiqué. «Les députés, poursuit-il, ne peuvent pas faire le forcing pour examiner et voter une loi (…). Le bureau a fait tout son mieux pour associer toutes les forces politiques au sein de l’Assemblée nationale (majorité ou opposition)  dans le souci d’impliquer tout le monde. Ceux qui ont refusé, ce n’est ni la faute du bureau, ni de l’autre branche de l’opposition, moins encore de la majorité parlementaire « , a-t-il précisé.

         Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort