Voici les gouverneurs militaires nommés au Nord-Kivu et en Ituri

* Désormais, le Lieutenant Général Jonny Luboya Nkashama succède à Carly Nzanzu Kasivita, et le Lieutenant Général Constant Ndima Kongba à Jean Bamanisa pour une durée d’un mois. Ils seront secondés, chacun, d’un adjoint policier, Benjamin Alonga pour le premier et Ekuka Lipopo pour le second.

Plus de suspense sur les remplaçants des autorités provinciales en Ituri et au Nord-Kivu au lendemain du décret de Félix Tshisekedi sur l’état de siège. Le chef de l’Etat vient, en effet, de nommer, depuis hier mardi 4 mai, deux gouverneurs militaires pour succéder aux deux autorités civiles. Désormais, le Lieutenant Général Johnny Luboya Nkashama succède à Carly Nzanzu Kasivita au Nord-Kivu. Et le Lieutenant Général Constant Ndima Kongba passe désormais aux commandes de la province de l’Ituri, jadis dirigée par Jean Bamanisa.

Les nouveaux promus, qui entrent bientôt en fonction, juste pour un mois, sauf imprévus, sont tous secondés de policiers. Il s’agit du Commissaire Divisionnaire Benjamin Alongaboni, nommé vice-gouverneur du Nord-Kivu, et du Commissaire Divisionnaire Ekuka Lipopo Romy, vice-gouverneur de l’Ituri.

 Bien avant sa nomination, le Lieutenant-général Luboya Nkashama était encore commandant de la 1ère Zone de défense des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), assurent des sources concordantes. Auparavant, cet officier de l’armée assumait encore le poste de chef d’état-major de la 13ème Région militaire à l’Equateur.

Des officiers bien formés…

Pour sa part, Constant Ndima Kongba était, avant sa désignation, chef d’état-major général adjoint chargé de l’administration et de la logistique. Ancien de l’ex Division spéciale présidentielle (DSP) de Mobutu, il a presté au sein du Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, avant de diriger la troisième zone de défense.

Pour leur part, les vice-gouverneurs Benjamin Alongaboni et Ekuka Lipopo Romy sont considérés, selon leurs proches, parmi les meilleurs éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC). Diplômés de l’Ecole de formation des officiers de Kananga, ces anciens éléments de la Garde Civile sont comptés parmi les promoteurs des réformes au sein de la police où ils étaient, jusque-là, chargés d’assurer la protection des personnes et de leurs biens.

Décrété par le président Félix Tshisekedi le lundi 3 mai dernier, l’état de Siège entre en vigueur demain jeudi 6 mai, pour une durée de 30 jours renouvelable.

Yves KALIKAT

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort