Sama Lukonde déterminé à restaurer la paix à l’Est de la RDC

Le Gouvernement Sama Lukonde  est  déterminé à lutter contre les massacres de la population civile à l’Est de la RDC. Le Premier ministre l’a affirmé au cours de son entretien, le vendredi 30 avril dernier, avec le caucus des députés nationaux de la province du Sud-Kivu.

Le chef du Gouvernement  et ses hôtes ont longuement échangé sur la paix et la sécurité dans cette province de l’Est de la République démocratique du Congo.  Ces élus nationaux ont plaidé pour l’effectivité de la promesse faite par le chef de l’exécutif, consistant en le remplacement des administrations civiles par l’administrateur militaire.

 » Nous sommes contents parce que nous avons été reçus par le Premier ministre. Nous avons parlé essentiellement de la paix et de la sécurité chez nous. Notre province a beaucoup souffert. C’est plus de 25 ans que nous sommes sous la guerre. Les enfants sont nés. Ils ont grandi et sont devenus majeurs sous la guerre », a fait savoir à la presse le député national Martin Bitijula Mahimba, porte-parole de la délégation, au sortir de la rencontre.

« Ce matin, poursuit-il, nous avons essentiellement épinglé les causes et les commanditaires de cette guerre« .

Les députés du Sud-Kivu ont, au terme de cette rencontré, plaidé pour l’éradication de l’insécurité dans leur province et pour le remplacement des administrations civiles par les administrations militaires, question de renforcer la sécurité dans cette partie du pays.

 » Nous sommes très contents, puisqu’avec les échanges avec le Premier ministre, nous avons trouvé quelques pistes. Comment il faudra faire pour éradiquer cette insécurité sur notre territoire. Nous sortons avec une bonne impression. Le Premier ministre nous a compris. Il a promis de nous revoir pour échanger encore. Je sens que c’est un bon partenaire. Il a promis qu’il va prendre cette question au sérieux. Nous avons demandé qu’il y ait changement des responsables de sécurité, parce qu’on sentait qu’il y avait un manque d’autorité de l’État. Là, il a promis qu’il va agir le plus tôt possible « , a ajouté le député Martin Bitijula.

Léradication de l’insécurité dans la partie l’Est de la RDC est l’une des priorités du Gouvernement de l’Union sacrée de la Nation. Lors de la présentation du programme de ce gouvernement le lundi dernier à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a affirmé que son équipe entend mobiliser tous les moyens nécessaires pour éradiquer tous les groupes armés qui sévissent dans ce coin du pays.

Bien avant cela, les parlementaires, tant au niveau de l’Assemblée nationale que du Sénat avaient, chacun,  dénoncé l’insécurité à l’Est de la RDC. Ils avaient même suspendu leur  participation aux activités parlementaires pour exiger la fin des massacres dont la population de cette partie du pays est victime.

Etaient également présents  à cette recontre le vice-Premier ministre, ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité, Affaires Coutumières et décentralisation Daniel ASELO, ainsi que le Commissaire général de la Police Nationale Congolaise Dieudonné Amuli Bahigwa.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter