Rose Mutombo approvisionne la prison militaire de Ndolo en vivres

La ministre d’Etat, ministre de la Justice et garde des sceaux, Rose Mutombo Kiese a approvisionné, hier mercredi 26 mai, la prison militaire de Ndolo en vivres pour pallier les problèmes alimentaires des détenus.

Cette action a été saluée par le chef de  cet établissement carcéral, le lieutenant-colonel Flory Manga Bakafwabundu qui a fait savoir à la presse que cette dotation est le fruit de sa première rencontre qu’il a eue avec la ministre de la Justice. 

« Le premier contact que nous avons eu avec Mme le ministre d’Etat, ministre de la Justice et Gardes sceaux, Rose Mutombo Kiese, était tombé à  point et elle était beaucoup plus attentive  à nos doléances.  Je tiens par cette occasion,  lui présenter tous nos remerciements parce que nous venons de bénéficier  d’un geste de grand cœur comme responsable. Nous sommes sûrs et certains avec cette donation que venons de réceptionner en termes de vivres, nous n’aurons pas du tout de difficultés sur le plan alimentaire avec nos pensionnaires. . Surtout que nous sommes dans un établissement hautement sensible, nous ne pouvons jamais, alors jamais, connaitre de ruptures de stocks de vivres« , a-t-il déclaré.

Ces denrées alimentaires  sont constituées du riz, du maïs, de maniocs, de l’huile de palme et des sacs de haricots.  Avec ce lot important d’aliments de première nécessité, le chef  de la prison de Ndolo pense que de petits problèmes d’approvisionnement ne se poseront plus.  Car, poursuit-il, ce sont vraiment des produits que les détenus consomment régulièrement.

« Nous avons des vivres frais à la chambre froide. Avec ce manioc et ce maïs, nous sommes organisés parce que tenant compte de la sensibilité de notre établissement, nous avons pris des précautions d’avoir des moulins sur place. Si à chaque fois, nous devrions ramener les produits à l’extérieur pour les moudre, c’était imprudent. Nous avons deux moulins. Lorsque nous réceptionnons du maïs en grain tout  comme des cossettes de maniocs, nous les ramenons sur place au niveau de nos machines pour les moudre sans beaucoup de peines« , fait-il savoir.

Et d’ajouter  : « Pour le prochain approvisionnement, je ne pense pas que ça nécessitera d’aller voir Mme le ministre. Elle est sensible à la question de ravitaillement des prisons en vivres .  Ca sera certainement automatique. Je crois que nous ne pouvons pas avoir la solution à tous nos problèmes au même moment« , a renchéri le Lt colonel Flory Manga .

Il promet de continuer son plaidoyer auprès de  la ministre de la Justice pour que la prison militaire de Ndolo puisse avoir sa propre chambre froide.  » Elle pourra nous faciliter la tâche au lieu de continuer à conserver les produits en dehors de l’établissement.  » 

Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort