Mastercard s’associe à Billetera pour des solutions de paiement numérique de pointe en RDC

Mastercard s’est associée à Billetera, au Kenya, pour fournir à des millions de résidents de la République démocratique du Congo un accès aux services formels de paiement financier numérique.

Le partenariat vise à soutenir la vision du gouvernement qui sous le leadership  du Président Félix Tshisekedi, se nourrit d’un ambitieux programme de numérisation aligné sur le Plan national du numérique (PNN) du pays. Avec seulement 22,5 millions de la population totale de la RDC, 90 millions d’habitants, inclus dans le système financier national, l’accès aux services bancaires et à l’argent mobile est devenu un programme important pour le gouvernement.

Le partenariat de Mastercard avec Billetera vise à apporter des solutions de paiement qui favoriseront l’acceptation des services gouvernementaux tels que les factures d’eau et d’électricité, les taxes en l’occurrence,  les permis de marché humide, les loyers et les permis de construire, les visas électroniques, les paiements douaniers dans les ports. Les solutions d’acceptation ont été conçues pour être livrées, via les portails en ligne et les canaux de la PostBank.

 » Chez Mastercard, nous nous sommes engagés à faire entrer 1 milliard de personnes dans l’économie numérique d’ici à 2025, et des partenariats comme celui-ci, constituent  une étape majeure vers la réalisation de cet objectif. Cet accord avec Billetera renforcera considérablement les perspectives de la République démocratique du Congo d’inclusion financière croissante dans le pays et confirmera les investissements continus de Mastercard dans des technologies, des plateformes et des infrastructures innovantes qui font  progresser la croissance inclusive et les économies durables à travers le monde« , a déclaré Arn Vogels, Area Business Head de l’Afrique subsaharienne francophone chez Mastercard.

Billetera travaille depuis longtemps avec le secteur public et privé pour offrir les dernières solutions de paiement numérique dans la région de l’Afrique de l’Est et du Centre. Un succès majeur est leur partenariat avec la SCPT (Société congolaise des postes et télécommunications).

 «  La gestion de la relation citoyenne dans la chaîne de valeur des services reste un facteur essentiel de l’amélioration de l’indice du Doing Business de la République démocratique du Congo (classement de la Banque mondiale actuellement à 183/190). Le lancement de notre partenariat s’inscrit dans l’esprit de la vision actuelle et de la bonne volonté politique du gouvernement à accroître ses efforts d’inclusion financière. En tant que société FinTech locale, nous compléterons nos capacités de développement logiciel avec les dernières technologies de Mastercard en vue de la numérisation des efforts de paiement du gouvernement de la RDC, ce qui entraînera certainement une perturbation du marché « , a déclaré pour sa part, Jevis Omondi Okoth, Directeur général et PDG de Billetera.

  » Je suis passionné par le SCPT et son rôle de catalyseur du changement dans le programme de développement socio-économique de la République démocratique du Congo. Avec 385 succursales à travers le pays, la Banque postale jouera un rôle clé dans la promotion de l’accès distribué aux services gouvernementaux grâce à l’utilisation des nouvelles technologies dans la numérisation des processus et des paiements. Alors que le partenariat de Mastercard alimente nos opérations avec les nouvelles technologies, nous avons certainement un travail équivalent à faire principalement sur la réingénierie des processus d’affaires, l’examen des politiques et le plaidoyer ainsi que l’inclusion des parties prenantes « , a ajouté M. Claude Matala Mu-Pashy, président du conseil d’administration de directeurs du SCPT.

On rappelle que la pandémie COVID-19 et les recommandations de distanciation sociale ont augmenté l’utilisation des services mobiles pour faciliter le traitement des paiements.

Le partenariat soutiendra le développement d’un système d’e-citoyen grâce au lancement d’un portefeuille numérique qui servira d’identifiant et de principale plate-forme de paiement pour les paiements vers et depuis le gouvernement. Le partenariat vise également à concevoir un écosystème numérique qui fournira le cadre des paiements numériques dans tous les ministères.

Selon le Digital 2020: The Democratic Republic Of The Congo, 40% de la population en RDC avait des connexions mobiles en janvier 2020. Cela montre que l’utilisation et la pénétration du mobile dans la région ont un grand potentiel de croissance.

Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter