L’intégration du handisport reclamée à cor et à cri aux Jeux de la francophonie

Des voix s’élèvent pour que le handisport soit intégré aux jeux de la Francophonie, prévus en République démocratique du Congo en 2022. Cette option a été levée le samedi 8 mai dernier lors de l’atelier de formation et de renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile des Personnes Vivant avec Handicap (OSC-PVH). Assises tenues à Kinshasa, sous la houlette de la Fondation Lève-toi et Marche (FLEM).

Parmi les recommandations, les séminaristes ont suggéré au représentant de la ministre déléguée près le ministre des Affaires sociales, de se charger de la formation des arbitres et des entraineurs du volley-Ball assis en RDC.

Ils ont, en outre, recommandé à Dominique Mulumba, de s’impliquer pour assurer la participation des personnes vivant avec handicap  dans les disciplines sportives (handisport) alignées pour les Jeux de la francophonie en 2022. Les participants à l’atelier ont également plaidé pour le renforcement du cadre de concertation des OSC-PVH à travers le pays.

Au cours de cette cérémonie, le coordonnateur adjoint de Flem, Amédée Chapenda, a rappelé l’objectif de l’ONG. « La Fondation Lève-toi et Marche a pour vision l’intégration de la personne vivant avec handicap (PVH) dans toutes ses dimensions », a-t-il indiqué.

« Pour que leurs droits soient reconnus et appliqués,  la formation qui s’achève, s’est donné l’objectif, de renforcer les capacités des structures des PVH sur le développement organisationnel, le plaidoyer et le handisport en vue d’un plein épanouissement des membres« .

VERS LA PROPENSION DE Flem

Pour sa part, le représentant de la ministre déléguée près le ministre des Affaires sociales, Dominique Mulumba, a remercié les organisateurs pour avoir initié cet atelier, dont « l’objectif est nécessaire pour une bonne collaboration entre le gouvernement et les associations des PVH, a-t-il estimé. « Nous avons constaté beaucoup de lacunes au niveau des structures des PVH. Avec cette formation, ils savent maintenant comment mener leur plaidoyer. Ils connaissent à présent comment gouverner leurs organisations et faire parvenir aux autorités leurs idées ou suggestions pour travailler ensemble et aller de l’avant« .

Le porte-parole des participants, M. René Mayete, a remercié les organisateurs  qui ont réussi, en six jours de formation, à renforcer les capacités d’une trentaine des séminaristes. « Au sortir de cette formation, nous espérons un nouvel élan pour les PVH de Kinshasa de leur développement et de leur bien-être. Nous émettons le vœu de voir le Gouvernement, à travers le représentant du ministre ici présent,  soutenir la Fondation Lève-toi et Marche pour la continuité de cette œuvre partie du Katanga pour se propager à travers toute la République« .

Au terme de la cérémonie, des certificats ont été remis aux participants. Des ballons et un filet de volleyball aussi. Question de débuter les entrainements.

Créée il y a sept ans, à l’initiative de la Révérende Sr Liliane Mujing, la Fondation Lève-toi et Marche entame la seconde partie de son projet « Ecoutez-nous« . Grace au sens élevé du management et à la rigueur de sa Directrice, les différents partenaires, dont l’UE, ont accepté de reconduire ce projet.

Fyfy Solange TANGAMU  

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort