Linda Thomas-Greenfield :  » Les USA sont déterminés à bâtir un partenariat qui renforce les capacités de toute l’Afrique « 

La représentante des Etats-Unis auprès des Nations-Unies, Linda Thomas-Greenfield a animé un point  de presse virtuel hier mardi 18 mai, en perspective de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui se tiendra ce mercredi 19 mai. Dans son intervention, la diplomate américaine a affirmé la détermination du pays de l’oncle Sam à bâtir un partenariat gagnant-gagnant avec le continent africain.

Linda Thomas-Greenfield a affirmé que l’administration Biden est engagée à travailler  pour apporter la paix durable et la prospérité aux peuples du continent africain.

 » J’aimerais vous dire que nous, les USA sommes réellement engagés à travailler en partenariat avec le continent africain, avec chaque pays du continent africain pour pouvoir amener la prospérité et la paix aux peuples africains. C’est un travail de longue haleine. Tout le monde doit apporter sa pierre à l’édifice. Les USA ne vont pas le faire seul, mais  de concert avec les peuples africains « , a-t-elle déclaré.

A en croire Linda Thomas-Greenfield,  les USA entendent ne pas asseoir leur  partenariat avec l’Afrique sur ses intérêts. Ils souhaitent plutôt construire un partenariat qui s’attache aux besoins réels de la population africaine, aux valeurs fortes du continent, ainsi qu’aux opportunités qui permettront de renforcer les capacités de toute l’Afrique, a-t-elle soutenu.

 » Nous pensons que les partenariats les meilleurs et les plus solides reposent sur une base de confiance, de transparence, de responsabilité et d’opportunités mutuelles « , a indiqué la représentante des Etats-Unis auprès des Nations-Unies.

Linda Thomas-Greenfield a saisi cette occasion pour rappeler les ressources importantes consenties par son pays   pour prévenir, détecter et répondre aux épidémies et maladies infectieuses qui ont secoué  le continent africain, créer un centre des opérations d’urgence et former des épidémiologistes et des gestionnaires d’incidents.

 » Que ce soit pour la Polio, le VIH/SIDA, la mortalité infantile, Ebola, et maintenant la Covid-19, nous avons travaillé ensemble non seulement pour sauver la vie de millions de personnes, mais aussi pour construire l’infrastructure permettant aux Africains de faire face aux futures menaces sanitaires « , a declaré Linda Thomas-Greenfield.

Elle a affirmé que le président des Etats-Unis, Joe Biden, a annoncé, le 17 mai dernier, un don de 80 millions de dose du vaccin contre la Covid-19 au profit des populations des pays du continent africain. Elle a profité de l’occasion pour réaffirmer la détermination des USA à investir dans les femmes et les jeunes filles africaines.

Plusieurs autres sujets qui touchent à la sécurité de l’Afrique ont été abordés au cours de ce point de presse. De la situation à Mozambique et au Sud Soudan, en passant par l’Ethiopie. Linda Thomas-Greenfield a aussi parlé de la sécurité alimentaire.

Elle a indiqué que la question des défis auxquels le continent africain est actuellement confronté prendra une part importante dans les matières qui seront débattues ce mercredi à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Ce point de presse s’est tenu un jour avant la tenue de la réunion du Conseil de sécurité qui portera sur thème:  » Eliminer les causes profondes des conflits tout en favorisant le relèvement après la pandémie « .

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort