Les deux parties avaient donné des assurances, se défend le gouvernement provincial

Le porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa, le ministre Charles Mbutamuntu, a animé une conférence de presse,  lundi 17 mai, pour une mise au point sur les troubles causés par les musulmans au stade des Martyrs. Il a présenté la chronologie des évènements tels qu’ils se sont déroulés. «Nous nous sommes rendus compte avec étonnement que les deux ailes de la COMICO avaient payé pour la location du stade des Martyrs pour la même date. La situation n’était pas facile à gérer. Aussi, le gouverneur était obligé de demander aux deux parties de ne pas occuper le stade», a expliqué le porte-parole du Gouvernement provincial.

A notre grande surprise, précise-t-il, les deux ailes rivales sont revenues  ensemble nous dire qu’en tant que croyants et musulmans ils ne peuvent pas gâcher cette fête. Nous allons profiter de cette occasion pour sceller la paix. En bon père de famille, le gouverneur ne pouvait que se réjouir de cette entente. Il les a encouragés à faire la paix et à se mettre ensemble. Quel est ce père de famille qui ne peut se réjouir d’une telle nouvelle ?

Charles Mbutamuntu a révélé que l’Hôtel de ville avait d’abord reçu la demande et l’autorisation de festivité de fin du mois de Ramadan par mail des frères musulmans dirigés par Cheik Abdallah, et comme c’était la seule demande à notre possession, tout en recommandant le respect de mesures barrières, on avait réservé une suite favorable à cette demande.

Quelques jours plus tard, explique l’orateur, « nous recevons une autre demande de l’autre aile de la communauté islamique au Congo sollicitant l’organisation de la même activité au niveau du stade des Martyrs. Étant donné que nous avions réservé une suite favorable à la première demande, nous avions recommandé à l’autre aile de se diriger vers la salle du zoo ». Quelques jours avant la tenue de l’événement, les services de renseignement et d’autres sources concordantes nous ont rapporté que l’aile qui n’a pas été autorisée préparerait des potentiels troubles lors des festivités de la clôture du mois de Ramadan.

Saisi par cette information, le gouverneur de Kinshasa a eu plusieurs tractations et va convoquer les deux parties mercredi, en présence du commandant de la police de Kinshasa, le ministre provincial de l’Intérieur et d’autres services de renseignement. Il était question de régler ce problème. Le gouverneur de la ville a demandé que l’une des parties choisisse un autre endroit. Malheureusement, c’est à ce moment que les deux parties brandiront leurs preuves de paiement pour occuper le stade des martyres de la pentecôte.

Par ailleurs, au nom du gouvernement provincial, Charles Mbutamuntu, a félicité les condamnations qui ont été prononcées contre les auteurs des troubles survenus au cours de cette journée.

Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort