Le FCC appelle la Haute cour à rétablir Zoé Kabila

* Selon la plateforme chère à l’ancien Président, « la destitution du Gouverner du Tanganyika est irrégulière, injustifiée et orchestrée depuis Kinshasa ».

Le Front commun pour le Congo (FCC) est vent debout. Dans une déclaration faite hier mardi 11 mai à Kinshasa, le conseil des présidents de cette plateforme chère à l’ancien président Joseph Kabila estime que la destitution du gouverneur de la province du Tanganyika, Zoé Kabila, est irrégulière, injustifiée et orchestrée depuis la capitale.

Elu gouverneur de la province du Tanganyika en février 2019,  Zoé «Kabila a été destitué, le 6 mai courant, dans une ambiance teintée d’arbitraire par une motion votée par 13 députés provinciaux sur 25. Retenu à  Kinshasa, l’intéressé n’a pu faire valoir ses droits à la défense. Le FCC appelle la Cour constitutionnelle à annuler conformément à sa jurisprudence la décision de l’assemblée provinciale du Tanganyika pour non-respect du droit sacro-saint de la défense et à rétablir Zoé Kabila dans son poste de gouverneur.

Pour le front Commun pour le Congo,  le gouverneur du Tanganyika a en effet été destitué au seul motif de ne pas avoir accepté d’adhérer à l’Union sacrée.

Par ailleurs, au cours de la réunion du conseil des ministres, vendredi 7 mai, le président Félix Tshisekedi Tshilombo a, dans sa communication, dit sa «préoccupation» du fait de «l’instabilité» qui règne dans les institutions de plusieurs provinces. Cette instabilité est «caractérisée par la déchéance de certains gouverneurs de provinces et des conflits permanents entre les gouverneurs et les Assemblées provinciales».

Lire ci-contre, la déclaration du Conseil des présidents du FCC. Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort