L’ambassadeur rwandais en RD Congo:  » une communication ne peut amputer toute coopération sur la paix et le développement régional »

* Reçu en audience hier par Chérubin Okende, le diplomate rwandais a réaffirmé la détermination de son pays à poursuivre le partenariat avec la RD Congo dans le domaine de transport.

« Une communication ne peut pas être l’élément qui ampute toute la coopération sur la paix et le développement régional« , a déclaré l’ambassadeur du Rwanda en RD Congo, reçu en audience hier jeudi 20 mai, par Chérubin Okende, ministre congolais des Transports, voies de communication et désenclavement.  Cette réaction de Vincent Karega fait suite à la polémique ambiante, suscitée par le négationnisme du Président Paul Kagame, le mercredi dernier à Paris, en rapport avec les atrocités imputées aux troupes rwandaises sur le sol congolais.

Selon le service de presse du patron des Transports, voies de communication et désenclavement qui a livré cette information hier à Forum des As, Vincent Kagera a rencontré Chérubin Okende, non pas pour revenir sur la déclaration sus-évoquée du Président Paul Kagame. Bien au contraire. La rencontre entre les deux personnalités a plutôt porté sur une sorte d’évaluation de la coopération entre la RD Congo et le Rwanda, dans le domaine précis des infrastructures.

Bien au-delà des sempiternels couacs dans les relations entre les deux pays, il reste une évidence. La vérité est que le RD Congo et le Rwanda sont unis, notamment, par des activités de transport. Il s’agit là, d’une réalité sociologique que vivent au quotidien, les populations des provinces congolaises du Nord et du Sud-Kivu et celles de  préfectures rwandaises de Gisenyi ainsi que de Cyangungu. Pour cette raison, le pays des Mille collines, par le bouche de son diplomate en poste à Kinshasa, dit réaffirmer sa détermination à poursuivre le partenariat avec la RD Congo dans ce domaine précis de transport.

A en croire la source, l’ambassadeur rwandais n’a pas été le seul à être reçu hier par le ministre des Transports, voies de communication et désenclavement. Avant Vincent Kagera, Chérubin Okende s’est également entretenu avec deux autres diplomates en poste à Kinshasa. A savoir l’ambassadeur du Royaume de Belgique Jo Indekeu  et celui de la République unie de Tanzanie, Paul Ignace Mella..

Premier à ouvrir ce ballet diplomatique hier au cabinet du ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, Jo Indekeu a voulu s’assurer de la poursuite des projets déjà en place, en lien avec les transports. Ce, dans le cadre de la coopération belgo-congolaise.

Par ailleurs, Paul Ignace Mella qui a effectué une visite de courtoisie à Chérubin Okende, a saisi la balle au bond pour entamer des discussions sur le renforcement de la coopération entre la RD Congo et la Tanzanie, dans le domaine des Transports.

LA CONSTRUICTION D’UN PORT A LUKOLELA

On rappelle qu’un jour plus tôt, soit le mercredi 19 mai, Chérubin Okende a reçu en audience, les gouverneurs des provinces du Maniema, Augustin Musafiri et celui de la province de l’Equateur, Dieudonné Bobo. Ces deux chefs des exécutifs provinciaux avaient exposé à leur hôte, la récurrente problématique de désenclavement de leurs Entités territoriales décentralisées respectives. 

Sans verser dans la démagogie, Chérubin Okende s’est voulu prudent. Bien  que le désenclavement des provinces relève de son secteur, le ministre a, cependant, promis à ses deux visiteurs d’exposer le problème au niveau du Gouvernement central.

En ce qui concerne particulièrement la province de l’Equateur, Dieudonné Bobo avait déclaré à Chérubin Okende que la solution au désenclavement de son entité consiste en la construction d’un port à Lukolela, de sorte que les marchandises en provenance du Congo-Brazzaville voisin, soient directement acheminées vers ce coin de l’ex-province de l’Equateur, plutôt que de transiter d’abord par le port fluvial de Matadi, dans le Kongo central.

Selon le chef de l’exécutif provincial de l’Equateur, une fois validé et réalisé par le Gouvernement central, ce projet de construction de port à Lukolela aura le mérite de désenclaver sept autres provinces. A savoir, le Maï-Ndombe, la Tshuapa, le Nord-Ubangi, le Sud-Ubangi, l’Equateur et la Tshopo.

 Grevisse KABREL

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort