La ministre de la Justice Rose Mutombo approvisionne la prison centrale en vivres

« Les dépôts de la prison centrale de Makala sont désormais approvisionnés en vivres de première nécessité.  Les pensionnaires de ce centre pénitentiaire n’auront plus à lancer des alertes pour manque de nourritures« . C’est ce qu’a affirmé, le samedi dernier à la presse, le directeur de cette maison carcérale.

A en croire le lieutenant-colonel Flory Kadimba Lukusa, cette implication de la patronne de la Justice congolaise est très salutaire. Cependant, il plaide pour l’érection d’une chambre froide afin que ses services puissent conserver des vivres frais au sein de la prison. 

Le lieutenant-colonel Flory Kadimba a également adressé ses remerciements à la ministre d’Etat et ministre de la Justice parce qu’elle a promis et réalisé. « L’approvisionnement de la prison n’a pas attendu pour longtemps. Elle avait dit que d’ici la semaine prochaine, vous aurez des vivres. Et nous les avons. C’est une bonne chose et ces vivres vont nous servir pendant trois mois. Soit un trimestre plein« .

Au sujet de la rupture de stocks enregistrée, poursuit-il, la ministre d’Etat, Rose Mutumbo a promis de s’impliquer pour que le processus n’enregistre plus de retard et que l’approvisionnement des prisons se fasse de manière automatique.  « Nous n’irons plus au cabinet pour lui dire qu’il n’y a plus de vivres. Maintenant les choses vont se passer comme elles se passaient avant.  Le dépôt a été approvisionné en haricots, sac de grains de maïs, en farine de maïs, en riz, en soja… Bientôt nous allons recevoir des chinchards. Tout est là, s’est réjoui le directeur de la Prison centrale de Makala« , a-t-il indiqué.

Pour exaucer le vœu de la ministre, de servir aux prisonniers de la viande et du poisson frais, le directeur de la Prison a déclaré « malheureusement nous n’avons pas de chambre froide. Nous nous sommes arrangés avec les fournisseurs pour qu’ils nous amènent ces vivres lorsque nous en avons besoin. Tout est entendu et le problème, en attendant que nous ayons une chambre froide. C’est une occasion pour nous de demander à nos autorités si possible de nous doter d’une chambre froide. Ce sera une bonne chose« , a-t-il exhorté.

Le directeur de la prison a affirmé que l’approvisionnement a tenu compte de différents menus des détenus et prisonniers parce que cette fois-ci la prison sera également approvisionné en légumes, en haricots, en riz, en chinchards mais nous aurons également des poulets, autres produits des volailles, Donc, nous avons la diversité.

Le ministère de la Justice a mis en place une Commission pour vérifier les stocks commandés pour la réception de toute la marchandise. La commission vérifie ce qui est entré, ce qui a été prévu, ce qui est convenu sur le plan de la qualité et de la quantité.

Il faut noter qu’au cours de sa dernière visite à la prison de Makala, la ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux avait promis de diversifier le menu des prisonniers en vue d’améliorer les conditions de vie de ces derniers. 

Pour Rose Mutombo, il n’était pas raisonnable que les prisonniers mangent le même repas tous les jours, à savoir le haricot mélange à la graine de maïs.  Par cet acte, la ministre d’Etat en charge de la Justice Kiesse marque des points importants dans son secteur, en rétablissant les prisonniers de leur droit le plus légitime, à savoir le droit à l’alimentation.

  Rocco NKANGA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort