La FECOFA et la FEGAFOOT convoquées lundi prochain à la CAF

Congolais et Gabonais entrent dans une nouvelle étape dans l’affaire de la prétendue usurpation d’identité du joueur Guelor, Kanga alias Kiaku Kiaku Kiangani. D’après certaines indiscrétions, la Fédération congolaise de football association (FECOFA) et la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) seraient convoquées ce lundi 24 mai à la Confédération africaine de football (CAF).

Peut-on dès lors, penser au verdict de la CAF? S’agirait-il aussi d’une ultime confrontation des deux parties avant que la Commission jury disciplinaire lève une dernière option ? A priori, toutes les hypothèses semblent plausibles. Mais, dans l’entre-temps, le suspense persiste. Côté congolais comme côté gabonais, on reste suspendu à la décision de l’instance faîtière du football africain.

Le moins que l’on puisse savoir au stade actuel de cette affaire, est que la Commission jury disciplinaire de la CAF ne s’est pas prononcée le dimanche 16 mai sur la réserve émise par la FECOFA. La requête de la RDC est initiée en rapport avec l’usurpation supposée d’identité du joueur Guelor Kanga qui a joué les éliminatoires de la CAN 2021 dans les rangs des Panthères du Gabon.

D’orès et déjà, toutes les sources contactées, notamment les dirigeants de la FECOFA, se sont accordés  que le verdict ne devrait pas tomber le dimanche dernier. Les fins limiers de Forum des As à la FECOFA ont affirmé que la CAF, tout en reportant de nouveau la sentence, n’aurait pas pris soin d’avancer une nouvelle date pour des raisons non expliquées. Ni le secrétaire général de la FECOFA ni les membres de la Direction de communication de cette instance sportive n’a répondu à notre préoccupation.

A propos toujours de cette affaire, le Gabon, par l’entremise de sa fédération de football, avait transmis, le samedi 1er mai, à la Confédération africaine de football, son mémoire responsif sur l’affaire du joueur Kanga. La démarche de la FEGAFOOT fait suite à la saisine officielle de l’instance faîtière du football africain sur ledit dossier. Ce, dans le cadre d’une enquête consécutive à la plainte de la FECOFA sur l’éligibilité du joueur Guelor Kanga.

Selon un communiqué de presse du Gabon, la FEGAFOOT dit apporter des « preuves irréfutables et formelles » du parcours sportif en clubs et de l’éligibilité de  Guelor Kanga Kaku au sein de l’équipe nationale A du Gabon. Ce,  » conformément aux dispositions réglementaires de la CAF et du Code civil gabonais. Dans ce mémoire responsif, le Gabon estime avoir « battu en brèche toutes les allégations fallacieuses – à ses yeux – de la FECOFA au sujet d’une prétendue usurpation d’identité, falsification et fraude de la FEGAFOOT au sujet du joueur Guelor Kanga Kaku« .

Entretemps, Congolais et Gabonais attendent le verdict qui pourrait précipiter l’élimination des Panthères. Il appartient, désormais, à la CAF livrer l’issue de son enquête sur l’origine du joueur Kanga. Wait and see.

Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort