La communauté musulmane Ahmadiyya a remis des dons aux démunis au Bandundu

La Mission de la Communauté musulmane Ahmadiyya au Congo (Comaco) située au grand Bandundu célèbre, ce jeudi 13 mai, la fête d’Eid-ul-fitr marquant la fin du mois sacré du Ramadhan. Considéré comme, troisième pilier de l’Islam, durant le Ramadan les musulmans sont appelés à poser des actes de charité. C’est dans ce contexte que par la grâce d’Allah et pour suivre les vrais enseignements du saint coran et du saint prophète Muhammad (s.a.w), la communauté musulmane Ahmadiyya en RDC a prévu plusieurs programmes humanitaires dans tous les coins de la RDC y compris le Grand Bandundu.

À en croire le missionnaire du grand Bandundu, Farid Hamad, sa mission a remis des produits alimentaires (huile végétale, farine de manioc, maïs, riz, spaghetti, savon en poudre, savon de toilette, thé, café, lait, sucre, boîte de tomate, biscuits) dans le territoire de Mushi, Nioki, Kwamonth, Bagata et Bandundu-ville. Le nombre des bénéficiaires de ce programme est estimé à plus de  7.000 personnes. Parmi les bénéficiaires figurent des nécessiteux, des orphelins, des vieillards et des personnes vivant avec handicap, et ce sans distinction de race ou de religion.

Grâce à ces dons, les bénéficiaires pourront célébrer cette journée avec joie. Et rendre grâce à Allah pour les bénédictions accordées à tous les fidèles au cours du Ramadhan. Comme à l’accoutumée, les musulmans assistent au service de prière de la congrégation de l’Aïd qui a lieu le matin. Ils portent de vêtements neufs, cuisinent des plats délicieux et invitent amis et voisins à célébrer avec eux.

La Communauté musulmane Ahmadiyya a organisé ses programmes avec le concours de ses deux ONG, à savoir «Humanity First» et «IAAAE» (Association International des architectes et ingénieurs Ahmadis).

Il sied de rappeler que le mois de Ramadhan est le mois où le Coran a commencé à être révélé, le Livre qui comprend des conseils pour l’humanité et des preuves claires de l’orientation et des signes divins qui font la distinction entre la vérité et le mensonge. Par conséquent, celui qui témoigne ce mois-ci, étant stationnaire et en bonne santé, devrait jeûner.

Mais quiconque souffre, n’est pas frappé d’incapacité permanente ou est en voyage, doit calculer en jeûnant un nombre correspondant d’autres jours. Allah désire la facilité pour vous et ne désire pas les épreuves pour vous. En dehors du Ramadhan, un jeûne volontaire peut être observé à tout moment, sauf les deux jours de fête.

Fyfy Solange TANGAMU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort