Fatshi promet d’étendre la gratuité de l’enseignement à l’université

Félix Tshisekedi a promis d’étendre la gratuité de l’enseignement de base jusqu’à l’université. Une énième promesse que le Chef de l’Etat a faite à la population au cours d’un meeting tenu hier  mercredi 12 mai à la place de Moïse Tshombe à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, où il est arrivé le même jour, en provenance de l’Ouganda.

 » L’enseignement est gratuit pour les enfants en éducation de base. Nous irons graduellement jusqu’à la gratuité à l’université « , a promis Félix Tshisekedi.

       Le Président de la République a, auparavant, fait une autre promesse celle de restaurer la paix en République démocratique du Congo.

       Il a rappelé les promesses faites lors de la campagne électorale et dans ses différents discours prononcés depuis son accession à la magistrature suprême du pays.

METTRE FIN A LA VIOLENCE A LUBUMBASHI

        » Quand je suis passé ici lors de la campagne et dans mes différents discours, a-t-il rappelé, j’avais promis de ramener la paix en RDC. Même à Lubumbashi, on va mettre fin à cette violence « , a-t-il promis.

       Dans la foulée, il est revenu sur les dispositions pratiques que les autorités ont prises dans la capitale congolaise en ce qui concerne la lutte contre le banditisme urbain caractérisé par le phénomène kuluna.

        » A Kinshasa, nous avons pris la résolution de conscientiser les jeunes qui brillaient par le banditisme urbain. On les envoie à Kaniama Kasese où ils sont initiés à l’agriculture. Ils vont produire et servir leur nation. C’est comme ça que nous allons développer notre pays« , a-t-il indiqué devant une foule nombreuse  venue l’écouter.

FATSHI A L’INVESTUTURE DE YOWERI MUSEVENI

       Il n’a pas oublié d’évoquer le temps passé durant la coalition FCC-CACH. Il a accusé le Front commun pour le Congo (FCC) de son prédécesseur, Joseph Kabila, d’avoir travaillé à ses côtés en coalition tout en ayant un agenda caché afin de détruire son travail à la tête du pays.

        » Nous avons fait l’Union sacrée de la Nation pour servir le peuple. Nous étions en coalition FCC-CACH après les élections, mais malheureusement nos amis ne partageaient pas les mêmes idées que nous. Quand nous on pensait comment travailler pour le peuple, eux avaient un agenda caché pour détruire ce travail « , s’est plaint Félix Tshisekedi.

       Avant Lubumbashi, Félix Tshisekedi a assisté à l’investiture de son homologue ougandais, Yoweri Museveni Kaguta, après son élection à la tête du pays pour un enième mandat soit depuis 1986. A Lubumbashi, le Chef de l’Etat a été accueilli par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge qui y est arrivé quelques heures avant son arrivée.

Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort