Des milliers de Congolais expulsés d’Angola dans des conditions inhumaines accueillis à Kamako !

C’est la Société civile de la localité de Kamako dans la province du Kasaï-Tshikapa, à la frontière avec l’Angola qui lance le cri de détresse envers le gouvernement Sama Lukonde. Et pour  cause, des milliers de Congolais sont brutalement expulsés d’Angola dans des conditions inhumaines. La majorité a fait l’objet de tortures et autres traitements dégradants de la part des forces de sécurité angolaise, leurs biens saisis ou pillés. C’est dans ces conditions de dénuement total que ces Congolais sont accueillis à Kamako qui est débordé sur le plan humanitaire à cause du manque d’infrastructures d’accueil.

Jusqu’à ce jour, Kamako a vécu à plusieurs reprises des expulsions de Congolais d’Angola, cette fois-ci, c’est la crête. Chaque expulsé a une histoire triste à raconter. A noter que beaucoup parmi eux disposent de titre de séjour émis par l’Etat angolais. Mais ils sont chassés exactement comme des terroristes,  sans crier gare alors que pour la plupart, ils étaient installés là depuis des années et exerçaient leurs activités dans divers secteurs de l’économie angolaise en contribuant au PIB  » Produit intérieur brut  » de ce pays avec qui la RDC partage plus de 1000 Km de frontière.

Ce qui veut dire en gros qu’on retrouve à cheval de part et d’autres les mêmes ethnies, c’est-à-dire la même culture, le même peuple comme principalement avec les Lunda de L’Empire-Lunda de Mwant Yav et les Tshokwe qui sont citoyens en Angola et en RDC. Pour dire clair, il y a des Lunda et  des Tshokwe qui sont des Congolais et il y a aussi des Lunda et des Tshokwe qui sont des Angolais.

 Pourtant le gouvernement angolais n’en tient pas compte dans son rapport avec les Congolais qui ont choisi l’Angola comme deuxième patrie. Des expulsons barbares et sauvages des Congelais on en a eu à la pelle depuis la quarantaine d’années du Pouvoir de José Edouardo Dos Santos.

Alors que la RDC compte la plus grande colonie angolaise, des Angolais qui vivent depuis des années sur le territoire congolais sans aucun titre de séjour, d’autres se font passer pour les Congolais, ils ont connus mais personne ne les inquiète. 

                   KANDOLO M.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort