UPN : Rentrée doctorale à école de télécommunication et télédétection spatiale

L’Université pédagogique nationale (UPN) a organisé, le mardi 27 avril, la cérémonie de rentrée doctorale à l’école de télécommunication et de télédétection spatiale.

Le recteur de cette université, le Prof. Simon Massamba Nkazi, a affirmé dans son intervention que cette école doctorale a pour missions de relever le défi de la télédétection et permettre aux experts du domaine spatial d’avoir la possibilité de fabriquer des satellites en RDC.

«Cette école va faire rayonner l’UPN, comme une grande institution en Rd Congo  et en l’Afrique. Nous croyons qu’avec les nouvelles institutions de la République et la Présidence, nous pouvons arriver, d’ici à trois ans, à lancer notre satellite», a-t-il promis.

Pour étayer ses propos, le Prof Simon Massamba a rassuré quant à la compétence des enseignants qui dispensent les cours dans cette école doctorale qui, selon lui,  est une opportunité pour la République démocratique du Congo de mieux se connaître, connaître ses potentiels et ressources.

«C’est une école technologique spéciale avec des gens qui ont la véritable matière grise et qui travaillent avec l’électronique et le satellite. Ici, il faut sonder le pays, découvrir tous les petits détails qui se trouvent dans le sol et le sous-sol. Nous croyons qu’avec le travail que nous allons amorcer, les choses vont avancer», a-t-il ajouté.

Cette école sera dirigée par le Prof Kabasele Yenga Yenga. Il a affirmé que le fonctionnement de cette école est d’une importance capitale pour la gestion des terres, sol et sous-sol en RDC, dans la perspective de faire face au changement climatique.

«L’école doctorale de télédétection spatiale est un véritable moteur pour que notre pays entre dans la technologie de satellites. Satellite pour le climat, pour l’exploration minière, pour l’océan, pour étudier la forêt, la population, la qualité de l’eau, de l’air, etc. Les pays africains ne peuvent pas avancer sans le satellite», a précisé le n°1 de l’UPN.

Cette école doctorale bénéficie jusque-là du soutien de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). C’est ce qui explique la présence des représentants de cette agence à cette cérémonie. 

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort